1

Quand Hubert raconte sa vie

Article du 5 avril 2020

Il a fait le tour du monde, des fourneaux, de la cuisine, raconte, d’inénarrable façon, un repas de groupe opéré à bord du Clémenceau, en compagnie de Bocuse, Gurérard, Raymond Oliver, Charles Barrier, est devenu la star des fromagers du temps de la Nouvelle Cuisine, l’enfant chéri de Gault, de Millau, de Courtine et de Philippe Couderc, et, à travers son aventure, sa vie, son oeuvre, sa « ferme » (comprenez sa boutique parisienne nommée la Ferme Saint-Hubert), son bistrot étoilé, c’est toute une époque qui revit. Les débuts d’une époque héroïque où les chefs commençaient à devenir des stars, son épanouissement, les voyages professionnels à Saint-Barth, la vie de famille chaotique, les essais de vie active en Provence, à Nantua et dans le Gers, tout ici se dit avec bonne humeur et une vraie joie de vivre. Hubert Géranton, qui a oublié au passage son nom de famille, raconte sa vie, son enfance à la Dickens, d’enfant sans père, sa grand-mère ombrageuse et rigide, sa mère aimante, l’amour avec Joëlle, après quelques essais malheureux et une vie quelque peu dissolue. Bref, on ne s’ennuie pas dans ses mémoires qui tiennent du « scrap-book », du recueil de souvenirs, du livre d’or, où les coupures de presse ne manquent. A près de 88 ans, Hubert peut regarder en arrière, en se disant que sa « vie de fou » c’était, ma foi, une sacrée aventure.

Deux métiers : deux passions de Chef Hubert (Editions Baudelaire, 183 pages, 17 €).

A propos de cet article

Publié le 5 avril 2020 par

Quand Hubert raconte sa vie” : 1 avis

  • Chef Hubert

    Énorme merci, Gilles pour ce superbe article qui me vas droit au cœur sur mon bouquin. Tu peux en parler toi, qui a suivi pendant de longues années mon parcours de chef, tu y a contribué en me mettant en bonne place dans ton guide et tes articles. Bravo, aussi pour ce blog que je suis fidèlement. Bien amicalement à toi.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !