Tout est foutu de Mark Manson

Article du 1 avril 2020

Voilà l’ouvrage type à lire et méditer durant le confinement : un livre sur l’espoir et le devenir du monde, ses  faux espoirs, ses prophètes fallacieux, son vide spirituel et sa richesse matérielle, sa générosité apparente et son absurdité profonde. Bref, un « mythe de Sisyphe » à l’américaine par un Camus hipster à qui on doit déjà « L’art subtil de s’en foutre« ,  un « Homme Révolté » high tech, un manifeste positif pour un temps de déglingue. Il y a tout cela dans ce constat à la fois drôle, désabusé, apparemment détaché de l’essence des choses, qui s’étonne du monde comme il va. « On a l’impression que le monde est une cuvette de toilette dont on va bientôt tirer la chasse d’eau », note Mark Manson en ajoutant : « c’est le paradoxe du progrès : mieux ça va plus la population est minée par l’anxiété et le désespoir ». Avec force historiettes probantes, anecdotes parfois effrayantes (celui de ce résistant polonais, en liminaire, se faisant interner à Auschwitz), exemples anticonformistes, il démontre l’absurdité de notre univers, et, ce faisant, les raisons d’espérer, sachant que « la souffrance est une constance universelle« . Voilà une lecture salubre pour le monde qui va, souffre, souffle et remue en tous sens. Positive, quoiqu’il en coûte!

Tout est foutu de Mark Manson (Editions Eyrolles, 286 pages, 16,90 €.)

A propos de cet article

Publié le 1 avril 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !