2

Le Mans : les plaisirs de Bagatelle

Article du 21 mars 2020

Jean-Sébastien Monné et Elodie Busschaert © GP

Natif du Mans, ayant voyagé dans le monde entier, à New York (au Bistrot Benoît signé Ducasse), à Anvers (au Kasteel Withof), mais aussi aux Crayères à Reims et à la Chèvre d’Or à Eze-Village, Jean-Sébastien Monné est revenu au pays, s’installant, avec sa compagne belge, native de Mons, élevée en Flandres, la dynamique Elodie Busschaert, dans un lieu moderne, en lisière de la ville.

Oignon doux en espuma © GP

Le cadre est vaste, lumineux, moderne, les tables bien espacées. Le service est policé, les menus ont belle mine et tout ce qui se propose ici est sage, sérieux, joli à voir, savoureux à goûter. Le repas demande patience, l’espace entre les mets s’allonge, le choix de vins, qui fait la part belle à la grande région, conseillé avec prestance par Elodie, a du coffre, ainsi le vouvray Bouillon d’Orléans de la Coulée d’Argent ou le rare bourgueil mi-pente de Jacky Blot au domaine de la Butte – plus connu pour son Montlouis de la Taille aux Loups.

Escargots et cochon © GP

Côté plats, les idées fusent en tout sens. Ainsi la superbe espuma d’oignons doux avec noix de muscade, poitrine de cochon fumée, truffe noire de Touraine, les escargots gros gris du Maine, poitrine de cochon Cenomans, conchiglioni en habit vert, crémeux d’ail et pancetta fumée ou encore la dégustation d’huîtres de la baie de Quiberon, aux agrumes et poire Timut, avec caviar Daurenki Tsar Impérial et voile de crème double, beurre d’algue et seigle qui font des entrées élégantes, chics, savoureuses et bien vues.

Saint-jacques fumées ©  GP

On n’est pas bien sûr que le fumage soit ce qui convient le mieux au saint jacques, proposées là sous cloche, fumées au feu de bois, avec une rosace de céleri boule aux feuilles de cerisier, des pommes dauphines de patates douces, un beurre blanc au vinaigre de sakura. Mais le geste est beau et impressionne. On ne néglige pas la féra du lac Léman en filet au caviar cuit à la vapeur d’un bouillon dashi, avec betterave et salsifis.

Filet de féra au caviar © GP

Et le joli morceau carnassier sur le thème du veau de lait sarthois, élevé sous la mère, avec ses endives en viennoise au sarrasin, ses carmines façon chicorées de Trévise confites, pommes fondantes et pesto à la sauge, même en limite de la sous-cuisson, impressionne en bien. Plats de concours, joliment maîtrisés d’un chef étoilé fier de son macaron: voilà ce qui vous attend là de manière appuyée et démonstrative.

Veau de Sarthe, truffes de Touraine © GP

Dans le même sens, les desserts jouent la complexité bon enfant : mosaïque aux noisettes du Piémont et citron Meyer, chocolat Mangaro  et velouté de mangue aux baies de sansho ou encore baba à la tequila, rocher goyave et chocolat blanc, opaline aux baies roses, sel et citron vert, sorbet goyave sumac. N’en jetez plus, a-t-on envie de dire, sachant que la partition qui se livre est celle d’un bon élève en quête d’une qualité supérieure. Un rien de simplicité en plus, un brin de complexité en moins, et l’on sera parfaitement heureux au Bagatelle.

Chocolat mangue et sansho © GP

L’Auberge de Bagatelle

489 Avenue Bollée

72000 Le Mans

Tél. : 02 43 85 25 73

Fermeture hebdo. : dim. soir, lundi, mardi.

Menus: 40 (déj., formule), 45 (déj.), 68, 98 €.

Carte: 75-125 €.

Site : www.aubergedebagatelle.fr

A propos de cet article

Publié le 21 mars 2020 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Le Mans : les plaisirs de Bagatelle” : 2 avis

  • Bien sûr, nous avons généralement trois semaines d’avance. Et tout ce qui paraît au quotidien est issu de nos reportages récents. Les photos sont d’ailleurs parues d’abord sur Instagram, puis sur Facebook. Le blog vous livre les articles en cours.Evidemment, nous espérons vivement pouvoir reprendre normalement après l’épidémie. En attendant, bonne lecture et bon courage à tous.

  • Pascal

    Bonjour,

    Quelque chose m’échappe…
    Les restaurants étant fermés, aviez-vous des articles en réserve ?

    Pascal

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !