Megève : dans la lumière de Jean Marais

Article du 22 février 2020

La façade de l’exposition © GP

Jusqu’au 31 octobre, Jean Marais illumine Megève, son palais, ses salles d’exposition en dédale, ses couloirs soignés. Juste retour des choses, lui qui fut megevan avec ses deux galeries consacrée à ses propres oeuvres dans un village de montagne cher à son coeur où Jean Cocteau imagina la fresque célèbre de l’hôtel Mont Blanc ppur sa table justement intitulée « les Enfants Terribles », d’après l’une de ses oeuvres,. Dessinateur, peintre, sculpteur, galeriste, amateur d’art, collectionneur passionné, Jean Marais ne fut pas seulement l’acteur que l’on sait, le héros français, dont parle Francis Huster dans un beau texte sensible, l’enfant chéri de Cocteau pour « la Belle et la Bête », « l’Eternel Retour », « Oedipe Roi », « le Testament d’Orphée », parmi bien d’autres. On trouvera là une histoire, un fil conducteur, des costumes de scène, des sculptures, des tableaux, des manuscrits, des souvenirs qui évoquent un personnage hors du commun, beau comme un dieu, si lumineux. Des oeuvres de Quellier, Picasso, Bérard complètent un ensemble riche, profus, varié, éminemment passionnant.

Jean Marais jeune © GP

Le Palais – Megève. Exposition Jean Marais, l’éternelle étoile de Cocteau

247 Route du Palais des Sports

74120 Megève

Tél. : 04 50 21 15 71

Horaires : 15h-19h.

Fermeture hebdo. : lundi

A propos de cet article

Publié le 22 février 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !