> > > > L'Epi d'Or
1

L'Epi d'Or

« Paris 1er : quand Jean-François Piège redore l’Epi d’Or »

Article du 13 février 2020

En cuisine © GP

C’était un bouchon lyonnais à la parisienne – ou l’inverse – sous l’égide de Pascaline Pelletier. Jean-François Piège et son épouse Elodie, qui possèdent le Clover Grill et la Poule au Pot dans le quartier, celui des halles de Paris, l’ont revu sans en toucher l’écorce, ni l’âme. Tout est comme avant, version neuve et proprette, avec céramiques au sol, splendide comptoir en zinc, belles banquettes brunes, tables en bois, vitres de verre gravées annonçant les toilettes.

Croque-Madame © GP

Mais, grande nouveauté, la cuisine est désormais ouverte. On travaille à faire plaisir au chaland gourmand avec des mets de toujours à peine revisités. Pâté en croûte, exquise mousse de foie,  salade de pois chiches au thon, moules chaud-froitées et refroidies, croque-madame fait devant vous au gaufrier, sans omettre les mets du semainier, qui peuvent ceux d’hier et de demain.

Quasi de veau en polenta © GP

Tendre quasi de veau et polenta, échine de porc et légumes au jour s’ajoutent à l’exquis tartare de bœuf moutardé servi avec ses grosses frites. On boit là dessus le frais côteaux du lyonnais les Traboules de Guillaume Clusel, avant de sacrifier aux jolies douceurs au goût d’enfance : riz au lait et caramel au beurre salé, glace à la fleur d’oranger et peaux d’orange confites, mousse au chocolat et salade de clémentines, crème à la bergamote. Une divine surprise dans l’art de faire simple et bon.

Desserts © GP

L'Epi d'Or

25 rue Jean-Jacques-Rousseau
Paris 1er
Tél. 01 42 36 38 12
Menus : 27 (formule), 36 €
Carte : 35-50 €
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Palais Royal
Site: alepidorparis.com

A propos de cet article

Publié le 13 février 2020 par

L'Epi d'Or” : 1 avis

  • Freddo

    Flash back!
    Ah! L’Epi d’Or…. Une de nos cantines plaisir de notre jeunesse maintes fois visitée!
    Merci JF & E d’avoir conservé cette âme épicurienne. Même les impacts au plafond de bouchons de champagne sont d’époque!
    Certes le budget a pris quelques % et les rations un peu maigri mais le plaisir reste entier! Ce qui est petit est meilleur dit-on!
    Les cuisiniers en « front » sont très sympas et n’hésitent pas à parler des recettes.
    Seul bémol hier soir jeudi: pas d’oeuf parfait au menu journalier mais avantageusement remplacé par un œuf mollet (parfait lui aussi) sur salade de lentilles aux lardons!
    Carpe Diem!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L'Epi d'Or