Connaissez-vous Gilles Pudlowski ? sur Food Intelligence – 15 mai 2011

Article du 16 mai 2011

Bruno Verjus m’a fait l’honneur d’un article sur son blog Food Intelligence! Merci à lui!

A quoi sert vraiment un critique gastronomique ?

« Le critique gastronomique est un animal étrange qui n’a qu’une bouche, un ventre, deux yeux, une langue, mais doit parler, pour l’humanité gourmande, de ce qu’il mange, aime, déteste, découvre, admire. Il établit des hiérarchies, se pose en défenseur du consommateur et en arbitre du (bon) goût, livre ses émotions, fait partager ses craintes, ses agacements, ses hantises. Il est détesté, adulé, respecté, craint, comme l’inspecteur scolaire qui visite ses objets d’étude.  »

Voilà Gilles Pudlowski, notre aimé, ainé critique, dans un plaidoyer pro domo mêlant archives, sentiments et arguments au service de la critique gastronomique. Un débat ouvert avec l’arrivée des blogs (hi hi) et des commentaires Twités ou Facebookés illustrés de photographies jugeant et jaugeant cuisines, plats, mets et chefs d’un coup de fourchette à droite et d’un coup de Iphone4 à gauche.

La question du critique gastronomique se pose, sachant notre époque autiste au travail et à la culture. Alors pourquoi continuer à reconnaitre pour métier ce qui n’est finalement que loisir et accepter une culture qui obère la fraîcheur du sentiment ? La réponse n’est pas singulière, elle se livre en facettes dans cet excellent opus : image réfléchissante du miroir aux alouettes des fourchettes, Iphone et twit.

À quoi sert vraiment un critique gastronomique ? par Gilles Pudlowski (ed. Armand Colin)

A propos de cet article

Publié le 16 mai 2011 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !