> > > > George & John au Drisco Hotel

George & John au Drisco Hotel

« Tel Aviv : les séductions de Tomer Tal »

Article du 5 janvier 2020

Tomer Tal © GP

C’est la sensation chic et gourmande du moment à Tel-Aviv : une table vive, alerte, avec ses plats méditerranéens dans le vent, dans un style de cuisine franco-israélienne légère et savoureuse,  signée d’un jeune chef formé chez les « grands » d’ici (Yonathan Roshfeld chez Herbert Samuel, Haïm Cohen au Yaffo-Tel-Aviv), le bouillant Tomer Tal. Le tout se déroule, comme une cérémonie ouverte dans la salle à manger chic d’une ancienne demeure coloniale de 1866, qui fut le premier « grand hôtel » ouvert en dehors des murs de Jaffa, revu l’an passé en mini-palace chic et luxueux, affilié aux Leading Hotels of the World.

Thon, champignons, pois gourmands ©

La table est dédiée aux fondateurs de l’hôtel, les frères Drisco, George et John. Vous pigez l’esprit du lieu ? Au programme : chou-rave grillé au charbon de bois, ciboulette, hysope et féta, sashimi de maquereau au citron, piment jalapeno, avocat en aigre doux et concombre, thon rôti au poivre noir et champignons séchés, ris de veau grillé à la crème de tomate et freekeh (blé vert au goût fumé), plus tomate concassée, terrine de foie gras à la pistache, brioche, zestes d’orange, coing et confiture d’orange amère font des entrées stylées.

Mérou au jus de bouillabaisse © GP

Il y a encore les jolies pâtes fines – maison – aux œufs, crabe, maïs, sauce bisque, qui firent se pâmer d’aise, il y a peu, le couturier Jean-Paul Gaultier en goguette en ville, plus le mérou et son jus de bouillabaisse ou encore l’agneau à la purée de topinambours et chips d’artichaut. Assez pour se donner envie de s’y attabler. Les prix ne sont pas tendres, loin de là, mais le chic est bien présent, le service aux aguets, propre à vous pousser à la consommation pour découvrir les nouveaux vins du Israël qui bouge (séduisante petite syrah de Rivkin, vinifié par l’expert Assaf Paz, solide « Garage de Papa » du domaine Lewinsohn, mariant syrah et cabernet-sauvignon).

Ravioli d’agneau © GP

On ne loupe pas l’exquis ravioli d’agneau à la géorgienne avec son bouillon d’agneau avec son exquise réduction de grenade aux herbes séchées. Et on garde une petite place pour les desserts, comme cette panna cotta avec sa soupe de citrus, son sorbet à l’orange sanguine, ou encore le faux mille feuille de pâte feuilletée brisée, sa crème pâtissière, vanille et coulis de nectarine. Bref, voilà un bel endroit pour découvrir les saveurs nettes d’un pays gourmand en mouvement.

Panna cotta, soupe de citrus, sorbet orange sanguine © GP

George & John au Drisco Hotel

Auerbach St 6
Tel Aviv
Israël
Tél. +972 03-726-9309
Carte : 75-120 €
Horaires : 18h-23h
Fermeture hebdo. : Tous les midis
Site: gandj.co.il

A propos de cet article

Publié le 5 janvier 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

George & John au Drisco Hotel