La première mort de Jean-Claude Lamy

Article du 29 novembre 2019

Le 22 mai 2018, Jean-Claude Lamy, le biographe de Françoise Sagan, de Bernard Buffet, de Pierre Lazareff, de Georges Brassens, de Pierre Mac Orlan, de Jean-Edern Hallier et, plus récemment, de Pierre Mac Orlan, apprend qu’il vient de mourir. Son éditeur, Albin Michel, lui a adressé une gerbe en hommage. Le décès lui-même est intervenu le 15 mai et la cérémonie a eu lieu le 22 à 10 heures à Notre-Dame-des-Champs. Erreur, méprise, confusion : le Jean-Claude Lamy décédé n’est pas celui qu’on pense, mais son homonyme, ainé, ami, avec qui « notre » Jean-Claude Lamy entretient depuis des années des rapports d’amitié malicieuse et de complicité heureuse. L’autre JCL éditeur chez Larousse, biographe, lui aussi et passionné de cinéma, était de trois ans son aîné . S’en suit, avec une drôlerie espiègle, anecdotes, dialogues piquants, conversations à bâtons rompus… par la mort et l’humour noir. Ce petit livre insolite, fourre-tout, joliment bigarré se lit et se relit avec un constant plaisir.

Ma première mort de Jean-Claude Lamy (Serge Safran, 144 pages, 15,90 €).

A propos de cet article

Publié le 29 novembre 2019 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !