Est-Ouest : les vies brisées de Sana Krasikov

Article du 6 octobre 2019

Voilà un des livres de la rentrée à ne pas manquer. L’auteur? Une jeune femme de 40 ans, né en Ukraine, élevée en Géorgie, ayant émigré avec les siens aux USA, qui dresse sur trois générations l’histoire d’une famille partagée entre Est-Ouest. L’héroïne, Florence Fein quitte à 24 ans l’Amérique minée par la grande dépression des années 1930 pour l’URSS de Staline. Elle y recherchera un amoureux russe perdu à Magnitorgorsk, puis vivra à Moscou, travaillant d’abord pour la banque d’Etat, rejoignant un petit groupe de réfugiés US, d’abord aveuglés par les idéaux communistes puis soumis aux tracasseries du KGB. On comprend vite qu’entre les illusions préalables et la réalité d’un pouvoir en folie, qui pratique le crime, la torture, l’antisémitisme officiel (les « quotas » d’entrée à l’université) ou larvé, l’interrogatoire sadique et le goulag, la vie de Florence Fein ne sera pas une sinécure. Si vous lu ou simplement entendu parler de « Vie et Destin » de Vassili Grossman ou du « Docteur Jivago » de Boris Pasternak, cet itinéraire ne vous sera pas étranger. Mais ici, le récit d’une vie en miettes, avec ses nombreux chapitres martelés par des tampons de passeport précisément datés,  est croisé par ceux du fils (Julian) et petit-fils (Lenny), de Florence, l’un revenu aux USA, l’autre reparti dans la Russie d’aujourd’hui après la Glasnot pour s’y établir dans les affaires, qui révèleront peu à peu les pans cachés de la vie de notre héroïne. C’est à la fois prenant et terrifiant, passionnant et implacable, rédigé avec un incroyable maturité pour un premier roman si maîtrisé. Un chef d’oeuvre? En tout cas, à ne pas laisser échapper…

Les patriotes, de Sana Krasikov, traduit de l’américain par Sarah Gurcel (Albin Michel, 592 pages, 23,90 €).

A propos de cet article

Publié le 6 octobre 2019 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !