La poésie des gestes vue par Philippe Delerm

Article du 21 septembre 2019

Philippe Delerm? Nos lecteurs le connaissent bien. Le miniaturiste de la Première Gorgée de Bière est de retour en ciseleur habile et zélé, évoquant une cinquantaine de gestes qui nous définissent. Il n’a pas son pareil pour mettre au jour notre quotidien, décortiquer nos modes et nos manies, nos habitudes et nos snobismes. Tenir un verre sans le boire, lire l’heure à son gousset, vapoter sans cesser de fumer ou faire comme si, se lever à la fin d’un spectacle, jouer de soi et avec les autres dans l’art du selfie : voilà autant d’instants choisis cernés avec justesse qui permettent à Delerm, magicien des mots, de cerner la poésie du quotidien. ll ne nous piège pas, mais prend son temps, s’interroge, décrypte « entre les lignes », nous lit en transparence. Et, dans tous les cas, c’est un régal.

L’extase du selfie, de Philippe Delerm  (Le Seuil, 112 pages, 14,50€).

A propos de cet article

Publié le 21 septembre 2019 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !