2

Imbsheim : retour chez la sorcière

Article du 18 août 2019

La façade © GP

C’est toujours le palais de Dame Tartine, la maison, chaque année plus colorée et plus fleurie, d’Anny Reixel, dédiée aux sorcières, qui, jadis,  allumaient leurs feux sur le voisin Bastberg, massif raisonnable qui culmine au-dessus du pays de Hanau à 326 mètres d’altitude. La légende veut que les dites sorcières étaient condamnées à être pendues au voisin petit mont du Galgenberg, mais qu’avant l’exécution, celles-ci avaient droit à un dernier repas à Imbsheim – ou « Imbiss Heim« , la maison du repas en alsacien. CQFD.

Un coin de table © GP

La demeure d’Anny, avec sa décoration imagée, ses jolis recoins, son comptoir, ses salles multiples, certaines en étage, ses inscriptions murales en dialecte livrant des aphorismes fantaisistes (comme celui qui assure « qu’un bon vin d’Alsace vaut mieux que le coup de patte d’un âne ») confèrent au lieu son âme, sa chaleur, son atmosphère et son cachet. Nous sommes là dans une winstub de la campagne, genre peu usité en Alsace, hormis sur la route du vin, où la carte pléthorique permet de faire le tour de toutes les spécialités de la région.

Salade au munster © GP

Et même si certains plats sont absents le jour de votre venue, c’est bien le diable si vous ne trouvez pas ici votre bonheur. La salade au munster chaud avec ses croûtons, l’exquise tarte à l’oignon bien fondante flanquée d’une salade bien assaisonnée, le pâté de tête – ou presskopf – (tranché, hélas, un peu trop fin, avec ses morceaux de tête de porc que l’on dirait passés à la moulinette), servi avec ses jolies crudités et ses braves pommes sautées, font partie des joyeusetés canailles de la demeure. Comme les fameuses tartes flambées du soir.

Le presskopf © GP

Aux fourneaux, Jean-Luc Riexel, le fils d’Anny, qui fit jadis ses classes à la regrettée Auberge du Kochersberg de Landersheim – elle servit de cantine aux ouvriers d’Adidas, mais eut son étoile, sous la houlette d’Armand Roth et de Patrick Klipfel – fait bravement face au succès. Il sert ainsi, pour quelques 120 couverts, une cuisine de tradition fort bien mise. On aime ici la truite meunière ou aux amandes, les quenelles ou les galettes de pommes de terre, comme la bouchée à la reine servie avec ses spaetzle maison, le pied de porc farci, comme la tête de veau ou le hareng à la crème.

La tarte à l’oignon © GP

Et côté liquides, la bière Météor des voisins Haag d’Hochfelden coule de source. Même si la carte des vins n’est pas à négliger, avec ainsi le bien joli pinot noir de David Ermel à Hunawihr, servi en bouteille de 50 cl, et qui se boit à la régalade, tout fruit et  toute sève mêlés. Mais le même cépage produit sous la houlette des Haag, fait également bonne figure.

La bouchée à la reine et son assiette typique © GP

En dessert, le streusel aux quetsches et le strudel aux pommes sont fort bien mis. Un petit regret, en revanche :  c’est que le kougelhopf glacé d’honnête industrie soit servi là rien, ni cannelle, ni sucre, ni alcool, tout juste sorti du congélo, donc un peu dur. Un petit coup de kirsch, et c’est un petit plaisir d’Alsace. Ce n’est pas bien sorcier le bonheur!

Kougelhopf glacé © GP

S’Bastberger Stuewel

25, rue Principale
67330 Imbsheim
Tél. 03 88 70 73 85
Menus : 16,20, 20,80, 32,50 €
Carte : 28-35 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi

A propos de cet article

Publié le 18 août 2019 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Imbsheim : retour chez la sorcière” : 2 avis

  • Etter Roger

    pour y avoir été juste avant Noël dernier , j’en garde un souvenir excellent , tant pour le plat que j’avais choisis que pour l’accueil et l’ambiance !! Un coin d’ Alsace authentique !

  • Weinmann Rodolphe

    un lieu ou on acquiert et garde de merveilleux souvenirs mais aussi la certitude d’une continuité pour les journées encore à passer dans cette « Heimat  » au sein des RIEXELS -ou REIXDEL , -seniors et descendants —et nix kougelhoff mais .. vacherin glacé ..est plus alsacien !!! bravo et merci à cette famille super-active et qui font mème rêver de leurs clients reconnaissants de …Tahiti —-une belle couronne de fleurs odorantes= gardenia- de Tahiti pour la patronne et pour embaumer leur beau nid —–

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !