Les combats pour l’olivier d’Emilie Borel

Article du 13 août 2019

Itinéraire de vie, combat pour l’olivier, ce récit autobiographique dévoile peu à peu ses secrets Née à Marseille d’un père provençale et d’une mère vietnamienne, Emilie a beaucoup voyagé (Asie entre Laos, Cambodge, Vietnam, Amérique Latine côté Guatémala, Afrique en Tunisie, puis l’Angola en guerre avec une ONG). Elle décide de se poser en Corse pour enfin jouer les sédentaires, se bat pour conquérir une oliveraie, raconte ses tracas administratifs et les gens de l’île, l’aide d’Ivo, venu d’Italie, qui construit son moulin, deviendra son mari et le père de sa fille. On ne va pas tout vous raconter, mais simplement vous encourager à aborder cette lecture positive et courageuse, qui conte à une lutte incessante et obstinée, même si la lutte pour l’olivier et le voyage en Corse ne démarrent véritablement qu’au premier tiers (à la page 54 exactement), et qui se nourrit d’espoir, d’abnégation et surtout de passion. Ce livre se nourrit de belles citations d’auteurs anciens, dont celle-ci, d’Héraclite : « Si tu n’espères pas l’inespéré, tu ne l’atteindras pas ».

Les Secrets de l’Olivier, d’Emilie Borel (Equateurs, 154 pages, 16 €)

A propos de cet article

Publié le 13 août 2019 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !