Mittelhausen : le bonheur continue

Article du 19 août 2019

Sébastien Voisot et Serge Buchi © GP

Vive inquiétude à Mittelhausen : les Bruckmann ont vendu leur maison heureuse. Mais qu’on se rassure, tout continue comme avant. Serge Buchi, qui était le second de Jacques Bruckmann depuis seize ans, est le nouveau patron, associé à son ami, ex-prof d’histoire-géo gagné à l’amour des bons plats, Sébastien Voisot. Le registre demeure identique à ce qu’il fut. Le classique demeure là bon conseiller et les tarifs demeurent d’une sagesse exemplaires: autant de bonnes raisons de revenir visiter la maison dare-dare.

Morilles farcies aux cèpes © GP

D’autant que les Bruckmann, Jacques et Chantal, sont toujours à l’accueil, notamment lors des petits déjeuners, complétant le service et l’accueil avec aise. Tandis que Papi Bruckmann, 88 ans aux prochaines quetsches, demeure fidèle à son « stammtisch », cédant au plat du jour comme au menu du moment. Le presskof vinaigrette, les morilles farcies aux cèpes, les escargots de Birkenwald aux pleurotes et crème, comme le pot au feu au raifort avec crudités et pommes sautées, le carré de porcelet sur choucroute et pommes vapeur demeurent de vertueux hommages rendus à la tradition d’Alsace.

Pot au feu au raifort © GP

Et côté vins, le muscat de Mochel à Traenheim, le pinot noir du Steinklotz de Romain Fritsch à Marlenheim sont toujours au programme, avec les jolis desserts: tarte aux myrtilles et glace vanille ou « comme un Bounty », avec boule chocolat glace noix de coco. En issue, le kirsch d’Hoeffler à Lobsann passe comme une lettre à la poste. Vive l’Etoile!

Tarte aux myrtilles © GP

À l’Étoile

12, rue de la Hey
67170 Mittelhausen
Tél. 03 88 51 28 44
Chambres : 85 €
Menus : 11 (déj., sem.), 24, 30, 39, 48 €
Carte : 32-55 €
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche soir
Site: www.hotel-etoile.eu

A propos de cet article

Publié le 19 août 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !