La Gourmandine

« Valenciennes : une douceur à la Gourmandine »

Article du 16 juillet 2019

Philippe Guilbert © GP

Philippe Guilbert, qui a repris et développé l’affaire de ses beaux parents en ville, est devenu l’expert ès douceurs de Valenciennes. Les gâteaux, comme la tarte à la crème ou le délicieux « Carpeaux », hommage au grand sculpteur local dont les œuvres trônent au musée des Beaux Arts, et qui constitue une variante du succès aux marrons glacés avec sa crème au beurre vanillée, sont épatants.

Le Carpeaux © GP

Mais la maison avec ses deux boutiques, l’une face à la gare, l’autre au cœur du centre, près de l’hôtel de ville, a construit une belle partie de sa réputation en reprenant les « sottises de Valenciennes », cousines germaines des « bêtises de Cambrai », inventées en 1930 par le confiseur Guy Gomiand, revue en 1955 par Mme Savez puis Paul Waestelandt, variant au gré de cinq parfums : citron, violette, menthe (comme les bêtises…), coquelicot et rose. La traditionnelle manifestation des « folies de Binbin » les remet à l’honneur depuis les années 2000.

Les Sottises de Valenciennes © GP

La Gourmandine

58 avenue du Sénateur Girard
59300 Valenciennes
Tél. 03 27 46 29 80
Horaires : 7h30-19h
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche après-midi

A propos de cet article

Publié le 16 juillet 2019 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Gourmandine