La Garde : les délices de Martin Berger

Article du 10 juillet 2019

Martin Berger © GP

Il s’appelle Martin Berger, est autodidacte passionné, a oeuvré sur la côte d’Azur et (longuement) en Hollande, où il a rencontré sa colmpagne slovaque qu’il aide en cuisine. Il joue le presque on man chaud au château d’Orfeuillette, pour une clientèle vite convaincue, qu vient découvrir ce lieu de charme et se range le soir sous sa bannière fertile. Dans un cadre sombre et baroque, une fois passé le salon cosy avec son grand lustre, sa vaste cheminée, ses canapés, on cède à ses menus surprise.

Truite fumée, sapin, combava, pommes acidulées © GP

Cela se joue en finesse avec des produits bien sourcés, estampillés Sud Ouest, souvent glanés en Aveyron. Ainsi le fin foie gras mi cuit marié à la rhubarbe, avec sa tartelette et ses feuilles d’oxalis, la légère et fraîche truite fumée avec son accompagnement revigorant de sapin, combava et pommes acidulées, le tendre veau du Segala, sa côte au sautoir et son ris laqué, ses pommes de terre fumée. On boit là dessus le rouge auvergnat la Légendaire en pinot noir/gamay et l’on cède aux plaisants desserts.

Côte de veau au sautoir et ris de veau laqué © GP

Le sureau joliment en scène comme un vacherin sans meringue, avec la pêche plate, sa crème glacée sureau, sa compote de pêche, sa ganache montée à la vanille, est un petit miracle de légèreté digeste. Et, parmi les mignardises, la gourmandise au chocolat Dulcey, façon « tête de nègre » revisitée est d’une bouleversante gourmandise. Il y a un sorcier gourmand à découvrir à Orfeuillette!

Pêche plate et sureau © GP

Le Théophile au Château d’Orfeuillette

La Garde

48200 Albaret-Sainte-Marie

Tél. : 04 66 42 65 65

Horaires: 19h-22h.

Menus: 42, 52, 72, 95 €.

Site : www.hotels-brunel.com/fr

A propos de cet article

Publié le 10 juillet 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !