Paris 5e : Andreas Mavrommatis vu par Maurice Rougemont

Article du 26 mai 2019

Quand notre photographe complice Maurice Rougemont revisite la Maison Mavrommatis, il le fait avec coeur…

Andreas Mavrommatis © Maurice Rougemont

Un déjeuner chez Andreas Mavrommatis, comme un concentré de civilisation. Arrivé à Paris avec 1000 francs en poche pour étudier la sociologie, il nous régale, fortune faite de cet artichaut à la Constantinople et de ce vin de Chypre, si long et capiteux que les anciens n’en n’auraient même pas rêvé. En plus, il nous fait lire « La langue géniale » de Andrea Marcolongo, aux éditions Les Belles Lettres, cet éloge du grec ancien devenu best seller.

Mavrommatis

A propos de cet article

Publié le 26 mai 2019 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !