Le Poulidor de Jean-Claude Lamy

Article du 22 mai 2019

Un Poulidor: un second qu’on aime! L’antienne est connue. Jean-Claude Lamy, qui partage avec son héros des origines creusoises, s’amuse de la popularité de cet éternel second qu’on préfère à tous les Anquetil du monde, réputés plus hautains, plus difficiles d’accès. Le biographe de Sagan et de Buffet se penche donc sur le phénomène « Poupou », ce personnage haut en couleur et en belle humeur fils de paysan, opiniâtre et volontaire, qui a traversé le temps, les modes, les époques, conquis les coeurs, ralliant les uns et les autres à sa cause, gagné de bien belles courses, mais jamais, au grand jamais, le tour de France qu’il a laissé, bien malgré lui, à son grand rival normand. « Poulidor m’a fait aimer le drame, les coups du sort, le goût de perdre et la jouissance du malheur« , dira Patrick Jeudy. Lamy commente, explique, raconte, narre, cite Blondin (« il est arrivé premier dans un état second »), Mac Orlan, Audiard ou Brassens, évoque les grands journalistes, Laborde, Veilletet (« Poulidor est un mythe qu’on peut tutoyer« ) ou Lalanne, et indique comme se bâtit une légende. Voilà une formidable petit livre d’heures!

Mon Poulidor de Jean-Claude Lamy (Albin Michel, 210 pages, 18 €)

A propos de cet article

Publié le 22 mai 2019 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !