Château Eza

« Eze-Village : Mathieu Gasnier entre en scène »

Article du 6 mai 2019

Matthieu Gasnier © Cookandshoot2018

Nouveau changement de chef au Château Eza. Notre correspondant de la Côte d’Azur, l’infatigable Alain Angenost, nous dit tout…

La terrasse du bar © AA

Du haut de la falaise dominant la Grande Bleue le Château Éza offre une des plus belles vues de la Riviera. Du pittoresque village d’Eze, quelques efforts suffisent pour arriver dans cette demeure âgée de quatre cent ans et dirigée par Robin Oodunt, assisté de Sébastien Palet. Passant par le bar où officie la charmante Élisa, l’on doit prendre place obligatoirement sur la terrasse pour y admirer le paysage autour d’un cocktail de sa composition.

Ceviche de bonite © AA

Maé, la nouvelle avenante hôtesse, nous guide alors, traversant des salons au charme intemporel, vers le restaurant gastronomique qui se dévoile dans toute son intimité. De ses baies vitrées et de sa terrasse hyper prisée, l’on ne se lasse pas d’admirer le panorama à couper le souffle. Les papilles se mettent en éveil en parcourant la carte élaborée par Matthieu Gasnier, jeune cuisinier talentueux qui inaugure ici sa première place de chef.

La lisette de Méditerranée © AA

Ce jeune homme à la tête bien faite et bien pleine a travaillé au côté de chefs étoilés Dimitri Droisneau (La Villa Madie à Cassis) qui dirigeait alors les cuisines de la Réserve de Beaulieu et du MOF, Philippe Jourdin à Terre Blanche à Tourrettes et Stéphane Raimbault à l’Oasis à La Napoule. Ses propositions gourmandes suivent la saison, à commencer par la bonite méditerranéenne en ceviche, condiments Riviera, basilic en crème légère. Son mariage foie gras canard d’Andignac et café se révèle excellent, confit lentement en gelée de fruit de la passion relevé à l’arabica, réduction de Kalhua.

L’agneau des Pays d’Oc rôti au piment d’Espelette © AA

On aime aussi la lisette de Méditerranée, subtilement grillée au fenouil sec, jeune fenouil de pays braisé et confit, olives cailletier d’Henry Derepas, beurre anisé et l’agneau des Pays d’Oc, rôti au piment d’Espelette, la selle farcie de son filet en croûte de sarriette, agnolotti d’épaule braisée, ris croustillant, étuvée de jeunes courgettes fleurs niçoises. In fine, le soufflé chaud aux Pomelos, relevé au poivre Timut, sorbet infusé aux fleurs d’hibiscus et le cubisme de grand cru de chocolat noir et noisettes du Piémont cœur coulant, liqueur de cacao, crème glacée à la vanille, ne peuvent que faire bon plaisir.

Soufflé chaud aux pomelos © AA

Alors, comment ne pas être enchanté par cette adresse enchanteresse, qui possède, en outre, de 14 chambres et suites? Voilà un bien bel endroit pour un week-end amoureux.

Robin Oodunt, Maé, Élisa et Sébastien Palet ©  AA

Château Eza

Rue de la Pise
06360 Eze-Village
Tél. 04 93 41 12 24
Chambres : 220-460 €
Menus : 55, 65 € (déj), 125 € (dégustation)
Carte : 120 €
Horaires : 12h30-14h30, 19h30-22h
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.chateaueza.com

A propos de cet article

Publié le 6 mai 2019 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Château Eza