Nice : le come-back de Chauvac

Article du 28 mars 2019

Laurence Giometti et David Chauvac © AA

Le retour de David Chauvac sur la Côte d’Azur côté Nice:  Alain Angenost, notre correspondant azuréen, nous dit tout…

Gravelax de maquereau sel viking, boule de maïs  © AA

David Chauvac a été le chef du Relais & Châteaux Le Mas Candille à Mougins, succédant à Serge Gouloumès quand celui-ci partit vers de nouveaux horizons. Après avoir été son second, il avait su conserver l’étoile acquise en 2005 par son mentor. Une envie d’aller voir ailleurs l’a ensuite portée vers la Corse, à La Roya de Saint-Florent. Malheureusement la greffe n’a pas pris et, au bout de la saison, le voilà de retour sur la Côte d’Azur, recruté par Laure Giometti, DG de l’Hôtel La Pérouse.

Dos de cabillaud vapeur, riz et févettes © AA

Du haut de son promontoire, en contrebas de la colline du Château, avec ses chambres et suites, sa piscine chauffée, sauna, jacuzzi, et son solarium sur le toit-terrasse, il offre un spot vertigineux sur la Méditerranée et la plus belle vue de Nice sur la Baie des Anges. Le groupe d’hôtels dont il fait partie étant tombé dans le giron du fonds « Colony Capital », des projets de rénovation sont dans les tuyaux pour le moderniser en complète harmonie avec l’environnement. La restauration qui était bien endormie vient donc de se voir revigorer avec la neuve carte de David Chauvac.

Magret de canard rôti, tarte aux navets et gingembre © AA

La cuisine de cet amoureux de l’authentique est pleinement franche et ensoleillée, avec un esprit « terroir » bien affirmé. En avant-première, on a pu la découvrir sur la terrasse du Patio, le restaurant-terrasse de l’établissement, étonnant endroit qui nous transporte complètement loin de la ville, en Provence. Voici donc quelques-unes des appétissantes propositions de la carte du soir : gravelax de maquereau au sel viking, boule de maïs, vinaigrette à la moutarde violette, salade d’artichauts à l’orange et au curcuma, pétales de bresaola, dos de cabillaud cuit vapeur, riz et févettes, condiment aux algues, magret de canard rôti, tarte aux navets et gingembre, jus court au poivre de Timut.

Île flottante aux fraises, crème parfumée à la verveine © AA

Avec l’île flottante aux fraises, crème parfumée à la verveine et les tartes coquées aux citrons de pays, concassée de meringue aux noisettes, les finales sucrées sont dans le même juste registre, présentation comme saveurs. Le midi, une légère carte lunch et un menu inspiration au gré du marché satisferont les avants ou après piscine/plage. Une nouvelle adresse niçoise bien gourmande vient de voir le jour. A noter dans vos calepins !

Vue sur la baie des Anges © AA

Le Patio à l’Hôtel La Pérouse

11, quai Rauba Capeù

06300 Nice

Tel. 04 93 62 34 63

Menus : 39 € (déj.), 75 € (dégustation, 7 services)

Carte : 50 €

Site : www.hotel-la-perouse.com

Fermeture hebdo : ouvert tljrs

 

 

 

 

 

 

A propos de cet article

Publié le 28 mars 2019 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !