Munich : le grand chic du Bayerischer Hof

Article du 31 mars 2019

Façade © GP

Louis Ier régnait en Bavière quand le Bayerischer Hof ouvre ses portes en 1841. Derrière sa façade de la reconstruction d’après guerre, cette institution, qui a vu passer, le gratin du monde entier, les gens des arts et de la politique, de la culture, des sports et du show business, de Sigmund Freud à Michaël Jackson, de Bing Crosby à Hilary Clinton, d’Helmut Lang à Karl Lagerfeld et de Kenzo Takada à Cassius Clay alias Mohammed Ali, garde son chic éternel, tout en se rénovant au fil des ans.

Le grand salon © GP

Une salon feutré © GP

Des architectes et décorateurs, comme l’Anversois Axel Vervoodt et la parisienne Andrée Putman, lui ont donné une touche contemporaine et sobre. Ses 337 chambres et 74 suites ont ajouté au charme classique un air moderne. Mais les salons sont variés, ses tables nombreuses aussi, comme le Garden, en forme de jardin d’hiver, le Trader’s Vic aux accents polynésiens, l’Atelier, trois fois étoilé, dont on reparlera, sous la houlette de Jan Hartwig, le régional Palais Keller et la table aérée du Blue Spa Lounge & Terrasse avec son bar au dernier étage qui a vue sur les clochers de la proche Marienplatz et les toits de la ville. Voilà qui en fait un village en ville.

Une chambre contemporaine © GP

Vue du dernier étage © GP

Rénovée sans heurts, au coeur des choses, ayant annexé son voisin de la Promenadeplatz, le Palais Mongelas, cette luxueuse demeure, membre éminemment des « Leading Hotels of The World », appartient toujours à la même famille, les Volkhardt, qui l’entretiennent comme un bijou. Un hôtel? Certes, mais d’abord le symbole d’une ville et de son « Land », la Bavière, dont il demeure la plus chic expression.

Vue de la terrasse du Blue Spa © GP

La table du Blue Spa © GP

Bayerischer Hof

Promenadeplatz 2-6

Munich

Tél. + 49 (0)89 21200

Chambres :  259-504  €..

Site : www.bayerischerhof.de

A propos de cet article

Publié le 31 mars 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !