Nice : Zorzettement vôtre !

Article du 3 mars 2019

Maryan et le tiramisu © AA

Maryan Gandon, le chef du Majestic, revient en chef azimuté et aubergiste zélé à Nice. Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost nous dit tout…

Le décor © AA

Zorzetto, c’est la nouvelle pépite très gourmande imaginée par Maryan Gandon. Du Royal à Deauville au Carlton à Cannes, au Fairmont à Monaco et, plus récemment, au Majestic à Cannes, son parcours a été riche en expériences sensorielles. Au tournant de son existence, le voilà libre de faire selon son envie,  avec notamment, une barbe qu’il s’est généreusement laissée pousser et qui lui donne des airs de vieux sage épanoui et serein.

Conchiglie rigate, burrata,, sauce tomate © AA

Mêlant ses souvenirs à son avenir, ceux de son charcutier de père à ceux de son fils Antoine, installé au Franchin à quelques pas de chez lui, Maryan a voulu mettre en application la cuisine d’une vie. Le lieu joyeusement décalé, mais très fonctionnel, il l’a pensé à son image, contenant comme contenu, tapisserie, objets décoratifs, éclairages dosés, jusqu’aux toiles cirées, années 70 qui recouvrent les tables. En laissant aller son imagination, il les a baptisées selon leurs motifs, ananas, léopard, bleu azur, fleurie, à pois « Gilbert Bécaud », psychédéliques « Jean Michel Jarre ». Il y a même une table « cacahuètes » appelée ainsi, car on a les pieds dans ces aliments pour animaux, rigolo !

Tagliatelle, crème de truffe, râpée de truffe fraîche © AA

La chaleur humaine et celle que procure l’assiette étant ancrées dans les gènes de Maryan, il a voulu sortir de sa cuisine tout en y ayant un œil afin d’être au plus près de ses clients qui sont pour lui ses seules étoiles. Et c’est la juvénile et pétillante Anaëlle Maizieres qui a été formée par son fils, qui l’assiste derrière les fourneaux. Sur la carte, en préambule d’un « festin sans pépins avec du frais, fait maison », l’acidulé, le chaud, le froid, le partage et le solo font bien bon ménage.

Le buffet des mignardises salées © AA

La bonne surprise vient d’abord du triple plateau de petites mignardises salées, œuf bio, charcuterie, parmesan, lentilles et saucisse de Morteau, légumes crus selon saison. Il est offert après avoir commandé le plat choisi parmi des intitulés amusants (les plats de madame… et de ses amants, des ministres, des cuisiniers, etc.). Il y a de tout pour contenter la gourmandise comme les pâtes haut de gamme cuisinées à la française.

Le soufflé Grand Marnier, glace à l’orange © AA

Des exemples : tagliatelle à la crème de truffe, râpée de truffe fraîche, conchiglie rigate avec burrata 400 gr, sauce tomate aux olives noires, caponata d’aubergine, kumquat et bien d’autres délices. En salle, c’est Yannick qui est au service, mais Maryan adore donner apporter sa touche personnelle de table en table. Des mignardises salées aux pâtes, du tiramisu à la cuillère au soufflé Grand Marnier, glace à l’orange, c’est Maryan par-ci, Maryan par-là, un vrai petit génie sorti de sa lampe. Alors, pas de « Sésame, ouvre-toi », poussez la porte et la magie opérera.

Le service du vin © AA

Zorzetto

3, rue Dalpozzo

06000 Nice

Tél. 04 89 24 83 14

Menu : 15 (déj. sauf dimanche) €.

Carte : 45-55 €

Fermeture hebdo : Mardi, mercredi.

 

 

 

 

A propos de cet article

Publié le 3 mars 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !