Paris 8e : déjeuner « light » au Café 52

Article du 14 février 2019

Victor Benitah et Maxime Raab © GP

Cet hôtel de charme, entièrement rénové, avec ses cinquante chambres au calme, quoique toutes proches des Champs-Elysées, abrite une table boudoir, proche de son bar, de qualité. Aux commandes, le jeune Victor Benitah, qu’on vit en salle à la Cour Jardin du proche Plaza Athénée, et Maxime Raab, qui fut le second de Jean-Yves Leuranguer au tout voisin Fouquet’s, mènent ce Café 52 avec entrain. On sert là une cuisine légère, alerte, un brin fusionnante et végétale, gentiment passe-partout.

Assiette du jardinier © GP

Smorrebrod de saumon mariné et avocat, velouté de carottes au lait de coco et graines de kasha, dim sum à la cantonaise et assiette du jardinier au fromage de chèvre font des récréations « light » de qualité. On ajoute, en guise de mets « solides », le bar à la citronnelle et au wok de légumes, le poulet jaune avec sa déclinaison de courge Butternut ou encore le filet de boeuf au jus de porto et pommes darphin qui passent sans mal.

Bar, wok de légumes, sauce citronnelle © GP

On glisse sur les jolis crus de Loire servis au verre et, en dessert, outre un « non guilty » très explicite (yaourt grec non sucré et fruits de saison), des pâtisseries signées Christophe Michalak, dont l’exquis et gourmand « chocolat noisettes ». A découvrir.

Chocolat noisettes © GP

Café 52 au Grand Powers

52 Rue François 1er

Paris 8e

M°: George V, Franklin-Roosevelt, Alma-Marceau.

Tél. : 01 47 23 91 05

Horaires: 7h-minuit. Tljrs.

Carte : 45-95 €.

Site : www.hotelgrandpowersparis.com/fr

A propos de cet article

Publié le 14 février 2019 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !