> > > > La Brasserie du Lutétia
2

La Brasserie du Lutétia

« Paris 6e : enfin la Brasserie du Lutetia vint ! »

Article du 14 février 2019

Gérald Passédat au Lutetia © GP

On l’a tant attendue ! La voilà enfin, la brasserie du Lutetia, à la fois belle, sobre, chic, contemporaine dans l’esprit, méditerranéenne pour la cuisine. Le décor est signé Jean-Michel Wilmotte, la carte Gérald Passédat, le trois étoiles marseillais du Petit Nice sur la Corniche Kennedy, et sur l’aile duquel travaille Patrick Charvet qu’on vit jadis au Hyatt Paris-Madeleine et au Noto. Le résultat ? Poissonnier, marin, marseillais, quoique sans nulle galéjade avec une exquise charcuterie de poissons (dont un délicieux bacon de thon), un élixir mêlant bouillon de champignons et garum, plus une malicieuse chair de tourteau dans une feuille d’ananas.

Tourteau et ananas © GP

Il y les fritures de pistes, de légumes et en scampi en « fritto misto », la soupe de poisson limpide et savoureuse de la bouillabaisse ou encore celle-ci, au gré des « bontés de la mer », avec seiche, dorade ou grondin. Plus ce plat déjà signature qu’est la fine soupe aux pois chiches et boulettes de poissons à la marseillaise. Délicate et safranée!

Boulettes de poissons à la marseillaise © GP

On oublie au passage l’aïoli des familles, la quenelle de crustacés avec sa Nantua de potimarron ou le cannelloni de veau dit « comme à la maison »  et la tranche de poisson farci avec ses chips flamenco. Là dessus,  le joli bandol rosé des Calanques du château Guilhem Tournier s’impose avec fruit et évidence.

Bouillabaisse © GP

Et, en dessert, si la crème du saint-honoré à la fleur d’oranger est un peu figée (elle a dû attendre toute la journée!), le joli soufflé à la réglisse fait une issue de classe. Voilà, en tout cas, de bien jolis débuts!

Soufflé à la réglisse © GP

La Brasserie du Lutétia

45 boulevard Raspail
Paris 6e
Tél. 01 49 54 46 92
Menus : 42 (formule, déj.), 95 (dîn.) €
Carte : 65-155 €
Horaires : 12h-minuit
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Sèvres-Babylone
Site: www.hotellutetia.com/fr/brasserie

A propos de cet article

Publié le 14 février 2019 par

La Brasserie du Lutétia” : 2 avis

  • JOLY Jack

    Bonjour,
    Pour fêter un anniversaire le 25/06/2019, nous avons réservé pour deux pour dîner, à la brasserie avec le menu « Bouille Abaisse des AUFFES » à 95 € (servi pour l’ensemble de la table)
    L’accueil et le personnel sont parfaitement au niveau de l’établissement, le décor « 1930 » réussi avec des sièges et banquettes de grande qualité (cuir fin & bois précieux vernis) Sea Bar qualitatif, voilà pour le décor.
    Nous optons pour une bouteille de champagne 110 €, pas d’amuses bouche !!! une soucoupe d’huile d’olive et du pain… Le repas commence par un demi verre de « consommé de champignons GARUM » (explication: c’est une réduction de bouillon d’arrêtes de poissons avec un jus de champignons fumés…) c’est noir comme un expresso bien moins agréable et sans aucun intérêt… Ensuite « Premier Palier » une cassolette de calamars frits… Les calamars minuscules de la taille d’un petit pois, sont enrobés dans une panure insipide et épaisse leur donnant la taille d’une datte, servis sans sauce et sans intérêt aucun… Arrive enfin « la Bouille Abaisse des Auffes », qui de la part du chef 3 étoiles du Petit Nice à Marseille, semble faire un clin d’oeil, au légendaire FONFON du Vallon des Auffes et à son incontournable « Bouillabaisse »… ÉNORME DÉCEPTION, la soupe de poissons, servie à part et chichement, est grise, sans parfum, trop poivrée, l’aïoli est une supercherie, c’est un concentré de tomates sans aucune saveur, les croûtons non aillés, sont mous et accompagnés de lamelles de parmesan !!! Dans une jolie petite soupière, sur un lit de fines tranches de pommes de terre, dans un bouillon fade, sont disposés 3 bouchées de poissons, 2 queues de petites langoustines avec une tête ? Cette Bouillabaisse est une INJURE à la cuisine provençale et à l’aïoli !!! Et Monsieur Gérald PASSÉDAT triplement étoilé, ne la manifestement jamais goûtée….
    En dessert une coupe de sorbets avec des rondelles de céleri branche et une goutte d’huile d’olive !!!
    Pour oublier ce repas DÉSASTREUX à 311 €, accompagnés par notre très aimable serveur, nous sommes aller finir notre bouteille de champagne et notre soirée, au superbe Bar JOSÉPHINE avec ses anciennes fresques, ambiance PUB et personnel aux petits soins.
    Conclusion aller prendre un drink au Bar et aller dîner dans un petit restaurant avec un vrai petit chef au piano !!!
    Les « TOQUÉS » ne font que multiplier le nombre de leurs restaurants, délaissant le piano pour le tiroir caisse …
    J’espère que mon témoignage, évitera de gâcher les soirées des clients trop crédules, comme moi.
    Bien cordialement
    Jack JOLY

  • La photo ne montre pas un tourteau mais une araignée.
    NC

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Brasserie du Lutétia