Stresa

« Paris 8e : le Stresa, comme un bonheur qui dure »

Article du 22 janvier 2019

Les jumeaux Claudio et Toni © GP

Cette trattoria chic des années 1950, tenue par les frères Faiola comme un club d’amis aisés, rieurs, gourmands, qui se saluent d’une table l’autre, on vous en a parlé maintes fois, souvent, et même presque toujours, en employant le mot bonheur. Les Faiola? Ils sont cinq frères – Toni et Claudio, les deux jumeaux, en leaders non dit, avec leurs vestes bleu marine, plus Rinaldo et Lucio, en pull et en gilet (avec cravate!), sans oublier Marco et le neveu Rinaldo, les premiers en salle, les deux derniers en cuisine –  s’affairant au bonheur de chacun.

Le comptoir © GP

Il y a le bar chic, les boiseries patinées, les oeuvres d’Arman et César, les maquettes de Ferrari, les photos d’avant, qui possèdent leur vrai charme. Comme les banquettes rouges où l’on se glisse avec plaisir et le sentiment de participer à une sorte de cérémonie secrète. Au programme gourmand : des choses vives, ludiques, éternelles, d’une royale simplicité. Comme ce mini-pizza, si fine, façon Margharita ou aux truffes blanches, cette assiette de jambon de Parme, ces artichauts à la romaine, ces courgettes fleurs farcies, ces trennette Alain Delon aux tomates crues, fondante mozzarella et roquette.

Le Negroni © GP

Pizza à la truffe blanche © GP

Mais aussi, bien sûr, les spaghetti à la semoule de blé dur, aux palourdes, alle vongole, qui constituent un modèle du genre avec leur fin jus aillé, les taglierini (maison, aux oeufs), avec tomates et basilic, d’apparence simplicissime, et si exquises, si bien cuites, si joliment dosées. On n’oublie pas le Negroni en apéritif, qui contribue à l’humeur joyeuse, ni le si charmeur Lodaï de la Tenuta Fertuna, issu de cabernet sauvignon, en Maremme toscane, en guise d’accompagnement princier.

Spaghetti alle vongole © GP

Taglierini tomates et basilic © GP

Et, in fine, on fait un sort au suave tiramisu au joli café de café, le plus crémeux du monde. Vive le Stresa! Voilà une maison qui rend heureux…

Le tiramisu © GP

Stresa

7 rue de Chambiges
Paris 8e
Tél. 01 47 23 51 62
Carte : 90 €
Fermeture hebdo. : Samedi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Franklin D. Roosevelt, Alma - Marceau
Site: www.lestresa.com

A propos de cet article

Publié le 22 janvier 2019 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Stresa