1

Ômer à l'Hôtel de Paris

« Monaco : Ômer … Méditerranée ! »

Article du 13 janvier 2019

Mathias Negro, Michel Lang, Alain Ducasse, Dorian Lutzelschwab et Patrick Laine © DR

La nouvelle table d’Alain Ducasse à Monaco, racontée par notre correspondant de la Côte d’Azur, le fidèle Alain Angenost…

Vers la terrasse © AA

Pendant les longs travaux d’embellissement de L’Hôtel de Paris, le Louis XV-Alain Ducasse s’était transporté dans de nouveaux locaux, au rez-de-chaussée de la rotonde du palace face à la Méditerranée. Ceux-ci, étant à terme, prévus pour héberger un futur restaurant « All  Diners » dont Alain Ducasse avait depuis longtemps l’idée en tête. Sa table triplement étoilée revenue depuis le 29 décembre dernier à son emplacement d’origine, il a créé Ômer, son nouveau restaurant monégasque, plaçant à sa tête Patrick Laine.

Mezzes © AA

Ce dernier a rejoint le Louis XV en 1997. De commis de cuisine au Louis XV, il passera sous-chef de la Bastide de Moustiers, du Bar & Bœuf, du Grill de l’Hôtel de Paris où il deviendra le chef après son embellissement. Ômer, malicieux patronyme, est un clin d’oeil  à la Grande Bleue, « mer » nourricière de tant de rivages ensoleillés dont la Grèce antique d’Homère. C’est, de ce fait, une invitation à découvrir les saveurs d’une carte riche en intitulés voyageurs et partageurs.

Veau charwarma, fattouch à la broche © AA

On y découvre une multitude de plats phares des pays qui bordent la Méditerranée, jouant la générosité et la légèreté. En voici d’alléchants exemples avec le Liban, ses mezzés, tarama salata d’œufs de cabillaud et poutargue, hoummos de pois chiches, tahina (crème de sésame), sumac et son veau en charwarma, fattouch à la broche, cardamome, girofle, ail et salade romaine, tomate, concombre, menthe, sauce blanche. L’Italie sourit avec les gamberoni de San Remo proposés à cru, relevés de piment vert, kiwi, mandarine, radicchio.

Gamberoni de San Remo à cru © AA

L’Espagne enchante avec la paëlla soccarat au riz bomba, safran et calamars, encre de seiche et aïoli. Les agrumes en amertume, orange, citron, pamplemousse confit, granité Campari, moelleux amandes, et la pastilla au lait, fleurs d’oranger, noix torréfiées, figurent un condensé régional ensoleillé, mitonnés par le chef pâtissier Dorian Lutzelschwab. De son étonnant espace dégustation « Cercle du Vin », le chef sommelier Mathias Negro construit les meilleurs accords mets/vins avec une panoplie d’amusants rouges et blancs dont des vendanges tardives, de Grèce ou Croatie.

Paėlla soccarat © AA

Comme toujours, dans la galaxie Ducasse, le service figure au top, et Michel Lang, qui chapeaute aussi celui du Louis XV, y veille avec soin. Ouvert depuis le 7 janvier, Ômer est encore la période de rodage. Des arts de la table personnalisés doivent bientôt arriver, des plantes vertes, des bouquets floraux, des photophores aussi, pour rendre l’espace plus intime.

Agrumes en amertume © AA

Dès maintenant, l’on peut y petit-déjeuner et y faire ses déjeuners d’affaires autour de tables bien espacées. Ouverte de mars à octobre, la terrasse face à la mer va faire des envieux. À suivre, bien savoureusement !

Pastilla au lait, fleur d’oranger, noix torréfiées © AA

Ômer à l'Hôtel de Paris

Place du Casino
98000 Monaco
Monaco
Tél. +377 98 06 39 39
Menus : 39 € (petit déjeuner)
Carte : 110-160 €
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: www.montecarlosbm.com/en/fr/restaurant-monaco/omer

A propos de cet article

Publié le 13 janvier 2019 par

Ômer à l'Hôtel de Paris” : 1 avis

  • olivier

    Personne ne dit jamais qu’Alain Ducasse est décidément un poseur de première catégorie ?

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Ômer à l'Hôtel de Paris