1

Vevey : ensemble pour la bonne cause

Article du 14 décembre 2018

Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, était en vadrouille gourmande sur la Riviera vaudoise, aux Trois Couronnes, pour une belle soirée de transmission au service de l’environnement.

Côté organisation © AA

En septembre dernier, Fadi Abou, restaurateur depuis trois générations, distributeur de produits bio dans plus de quatorze pays, et Flavio Bucciarelli, innovateur et leader dans l’industrie hôtelière internationale depuis plus de vingt ans ont présenté leur ouvrage commun « Less saves the Planet » autour du développement durable à un parterre de personnalités et à la presse lors d’un grand dîner à l’Hôtel Métropole de Monaco. Cet ouvrage invitait la restauration et l’hôtellerie à réfléchir à adopter des nouveaux comportements écologiques en phase avec l’amélioration du quotidien, menus écoresponsables, portions de viande réduites, chasse au plastique, etc.

Les plats © AA

Ce six décembre, ils ont récidivé en organisant une seconde soirée d’exception à l’Hôtel des Trois Couronnes à Vevey, dirigé par Jay Gauer sur la même thématique. A ce bel événement, parrainé par S.A.R. le Prince Jean d’Orléans, très attaché à l’environnement, des membres des familles royales européennes, Alicia Aylies Miss France 2017, Jacques et Yann Le Divellec, Edgard Bovier (la Table d’Edgard), François Chopinet, DR d’Intercontinental Suisse, Pablo Pizarro, DG du Président Wilson Genève, Yvette Thüring, DG du Mirador Resort & Spa, Saverio Sbaragli (Tosca Genève), Alexandre Villaume (Culinaire Bazaar Roissy), Stéphane Coco (Hôtel Chandolin), étaient présents pour la bonne cause.

Les chefs © AA

Les chefs suisses de l’association « Goutatoo », dont Cécilia Zapata, Jean-Marc Bessire, Marc Ramade, Fabrizio Damilici, Jean-Marie Pelletier, celui du Fairmont Montreux Palace, Frédéric Breuil, ont apporté leurs concours à Lionel Rodriguez le chef résident, celui des Trois Couronnes s’entend, afin d’offrir un dîner inédit de grande qualité, aussi sain que savoureux. Les interventions de S.A.R. le Prince Jean d’Orléans, Fadi Abou, Flavio Bucciarelli, et des chefs et personnalités présentes ont rythmé le déroulé du dîner entre chaque plat, à commencer par une potagère de légumes « moches« , céleri onctueux parfumé aux agrumes.

Les chefs en action © GP

Tortellini de blettes du pays tout en couleurs et truffe automnale, le jardin de l’océan à l’huile d’olive, crevettes gambero rosso marinées à crues et coquillages » bio » des îles Chausey, mousseline de chou-fleur caramélisé et iodé au tartare d’algues, poulette fermière « bio » de cent jours aux olives, artichauts et cardons glacés et un dessert autour de la pomme, de la poire locale et de fruits du mendiant en ont été les intitulés gourmands en justes portions. Fadi et Flavio comptent bien porter leur message de par le monde pour essayer de faire changer la manière d’agir d’une société en complète surconsommation.

Les invités © AA

Le Restaurant des Trois Couronnes

rue d’Italie 49
1800 Vevey
Suisse
Tél. +41 923 32 00
Menus : 120, 175 CHF (environ 110, 165 €)
Carte : 110-160 CHF (environ 100-150 €)
Horaires : 19h-22h
Fermeture hebdo. : Tous les midis. Lundi, dimanche
Site: www.hoteltroiscouronnes.ch

A propos de cet article

Publié le 14 décembre 2018 par
Catégorie : Actualités Tags : ,

Vevey : ensemble pour la bonne cause” : 1 avis

  • LE DIVELLEC

    On nous parle tous les jours d’évolution, mais c’est une erreur. C’est de transformation que l’on devrait nous parler. La nature n’évolue plus ainsi que l’humanité. Elles se transforment. La nature nous le demande par ses actes destructeurs depuis quelques années. Elle nous demande, à nous l’humanité, de se transformer pour être plus sain. Sain dans notre nutrition, sain dans nos actes et sain dans nos productions. Les groupes industriels veulent nous imposer leur choix pour notre santé mais surtout pour la leur. NON, laissez nous faire notre choix, laisser nous, nous adapter à un nouveau rythme et « Less Save The Planet » est une solution en n’imposant pas mais en suggérant une consommation de 130 gr de protéine par repas seulement. Quelle idée ! Cela ne nous impose pas de restriction dans nos choix alimentaires, mais une diminution de nos quantités. Ouahouhhh, quelle bonne idée pour notre santé mais aussi pour la diminution de la faim dans le monde. Pour en finir les nombres 1, 3, 0 sont de chiffres que nous suggèrent le 7 puis le 8 comme résultat que demander de mieux.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !