Metz : les douceurs « néo-tradis » de Thibault Richard

Article du 6 décembre 2018

Thibault Richard avec ses cakes et son kougelhopf © GP

« Ne cherchez pas l’amour, cherchez des pâtisseries« : c’est la devise de Thibaut Richard, 29 ans, natif de Metz et un faux air de Romain Duris, passé à l’école Lenôtre à Plaisir, qui s’est installé à son compte sous les arcades médiévales de la place Saint-Louis. Ses exquis arguments – kougelhopf classique ou aux pralines roses, cakes à divers parfums dont chocolat, petits et moyens choux à la crème, exquis mont-blanc qu’on nomme ici torche aux marrons, succès, pavlova ou baba au rhum – jouent avec aise la tradition revisitée avec légèreté.

Torche aux marrons © GP

On peut goûter sur place, venir là à toute heure, céder aux idées du moment (tartelette de l’écureuil, recréation lait et noisette, moka avec sa légère chantilly biscuitée au Dulcey, tarte à la crème très vanillée, mais aussi le christollien, ce pain aux fruits secs confits et bio) qui indiquent que les saisons, l’air du temps, la légèreté ont ici leur place. Voilà un petit temple sucré et son artiste à découvrir.

Façade © GP

Atelier Bon

63, place Saint-Louis

57000 Metz

Tél. : 03 87 76 03 36

Horaires: 8h30 (sam.: 9h, lundi: 10h)-19h (sam.: 20h).

Fermeture hebdo.:  dim.

A propos de cet article

Publié le 6 décembre 2018 par
Catégorie : Coups de coeur, Produits, Rendez-vous Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !