Paris 1er : quand Lamothe-Bergeron charme le Baudelaire

Article du 6 novembre 2018

Laurent Méry et Guillaume Goupil © GP

Quand Laurent Méry, qui administre Lamothe-Bergeron, le plus saint émilion des crus bourgeois du Médoc, se déplace à Paris pour sa dégustation annuelle, il choisit une belle table parisienne étoilée à laquelle il demande des mets en accord. L’an passé, nous étions chez Teshi de Pages dans le 16e, pour des gammes originales. Cette année, Laurent et son agent de comm’, Jean-François Hesse de l’Agence Transversal, ont fait plus classique et plus « tradi », en choisissant le Baudelaire au Burgundy.

Avocat et saumon © GP

Côté vins, les flacons était bien plaisants: un 2017 (tout jeune, mais déjà flatteur), 2016 (au nez charmeur, avec sa dominante merlot, ses parfums vanillés, sa bouche soyeuse), 2015 (refermé, certes, avec des tanins peu fondus, mais dont on espère qu’il s’ouvrira sous peu dans cette année dite grande) ou encore 2014 (la belle surprise du lot, fin, vif, souple, fringant, quasi « gouleyant »).

Pâté en croûte, sucrine truffée © GP

Vinifié avec malice par le pertinent Hubert de Boüard, le magicien de château Angélus, le Château Lamothe-Bergeron, propriété du cognac Mounier, fait figure, sur ses 34 ans hectares, de solitaire charmeur de la presqu’île du Médoc. On y vient en visite pour le charme de ses suites et de ses suites en succombant aux charmes de l’oenotourisme et on goûte un rapport qualité-prix hors pair (le 2014 se trouve dans le commerce à 14 €: un cadeau)! Là-dessus, au Burgundy, le jeune chef Guillaume Goupil avait fait simple.

Entrecôte d’Argentine, texture de céleri aux noisettes © GP

Moelleux de saumon et fondant d’avocat, en fringant amuse-bouche, pâté en croûte de volaille au foie gras et coeur de sucrine truffé, entrecôte d’Argentine, texture de céleri aux noisettes et finger chocolat Macaé pur Brésil 62% en textures, glace chocolat étaient bien vus, sans prise de risque: des plats en symbiose pour un vin de plaisir …

Finger chocolat Macaé pur Brésil 62% en textures, glace chocolat © GP

Le Baudelaire à l’hôtel Burgundy

6-8, rue Duphot
Paris 1er
Tél. 01 42 60 34 12
Menus : 50 (formule déj.), 54 (formule déj.), 58 (déj.), 105, 145 €
Carte : 120-155 €
Fermeture hebdo. : Dimanche
Métro(s) proche(s) : Madeleine
Site: www.leburgundy.fr

A propos de cet article

Publié le 6 novembre 2018 par
Catégorie : Produits, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !