Les trop belles soeurs Livanos de Stéphanie des Horts

Article du 3 novembre 2018

Quelle vie! Quelles vies ! Stéphanie des Horts, qui nous avait donné un avant-goût de la « café society » avec son délicieux Pamela, remet le couvert avec les soeurs Livanos. On retrouve là, entre autres, Churchill ou Agnelli, et l’on complète sa collection de gens ultra riches et déjantés, campés avec verve par la drôlatique Stéphanie à qui rien n’échappe. Tina et Eugénie Livanos ? Deux soeurs gréco-américaines, qui ne manquent de rien, mais rêvent de l’impossible. L’amour, la gloire, l’argent sera leur lot. L’une épouse Niarchos, l’autre Onassis, deux ennemis jurés. L’un distingué, l’autre vulgaire, mais tous deux si charmeurs, si séducteurs, riches comme Crésus et même au-delà, régnant sur les mers du monde, avec leurs flottes de prestige, leur formidable sens des affaires, leur entregent. Ils sont chez eux à Ascot ou à la cour d’Angleterre, jonglent avec les futurs présidents et … leurs épouses, leurs amis, présents, futurs. Leur vie? Celle qu’on lit dans les magazines. La force de Stéphanie des Horts? Nous faire entrer dans l’intimité des grands avec élégance, belle humeur et naturel. De Jackie ou Bob Kennedy, de Maria Callas ou de Grace Kelly, du prince Rainier, rien ne nous est caché. Héroïnes en demi-teinte, en filigrane, Eugénie et Tina passent vite du rire  (grinçant) au drame et aux larmes, de l’amour passionné à la tragédie éminemment grecque. C’est drôle, vive, passionnant, écrit comme on galope. Et c’est, des années 1940 aux seventies, un morceau sombre, glamour, multicolore, de l’histoire du monde, en noir et blanc, en sépia, en grisé. Brillant!

Les soeurs Livanos de Stéphanie des Horts (Albin Michel, 249 pages, 19 €).

A propos de cet article

Publié le 3 novembre 2018 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !