11

Auberge de l'Ill

« Illhaeusern : le bonheur continue ! »

Article du 16 septembre 2018

Marc Haeberlin à la porte de l’auberge © GP

Voilà un bonheur qui dure. Les années passent, à l’Auberge de l’Ill, les têtes changent au service, la maison évolue, le décor se renouvelle sans jouer autre chose que le grand chic et la vertueuse sobriété, offrant au jardin, au pleur des saules, comme au cours de la rivière la primauté du décor. Marc Haeberlin assure la continuité avec sa soeur Danièle au service, Isabelle qui se faufile en salle et au jardin, la fille Laetitia, la nièce Salomé, le neveu Edouard, le beau-frère Marco, qui se transforme, les jours de fête au village, en voiturier de luxe, tout continue comme avant.

Une table au jardin © GP

Les Haeberlin sont une tribu, qui veille avec fidélité, sûreté, sur l’une des plus belles auberges du monde, la plus somptueuse d’Alsace, la plus exemplaire des tables qui soient à la campagne, avec l’apéritif au jardin comme un moment de bonheur, le cadre intérieur, à la fois clair, chaleureux, lumineux. Il y a la mise de table d’exception, la belle verrerie, les toiles de Muhl, les beaux salons, la carte des vins qui fait la part aux vignerons amis, Trimbach, Hugel, Muré (avec la maison signe désormais des vins de qualité).

Amuse-gueule © GP

Foie gras d’oie © GP

Le service du foie gras © GP

Un repas de fête commence par de mini amuse gueule, crème brûlée de foie gras, foie blond et volaille d’Alsace, qu’on accompagne d’un gewurztraminer d’exception ou un pinot gros de Trimbach, qui se mariera avec aise avec le célèbre foie gras d’oie maison avec sa gelée de porto. Ou un encore un riesling grand cru Schlossberg 2014 des mêmes avec la fameuse mousseline de grenouilles créée jadis par papa Paul, le thon rouge à la gelée claire, tomate et basilic, pour jouer l’air du temps, ou encore la superbe salade de tripes, fèves et foie gras pour entonner le chant de la tradition rajeunie.

Salade de fèves, tripes et foie gras © GP

Mousseline de grenouilles © GP

Thon rouge et gelée de tomate © GP

Ensuite? Le délicieux ris de veau en piccata façon carbonara, la volaille de Bresse signée Miéral, ferme et tendre à la fois, avec son jus de truffe aiguisé, son petit baeckoffe de légumes aux truffes, sa cuisse de volaille en 2ème service, avec sucrine et parmesan. Ou encore, pour faire plus léger et diététique, la tranche épaisse de courgette, anguille laquée et aromates. Sinon le classique parfait d’un carré d’agneau allaiton de l’Aveyron rôti servi avec sa Tatin à la carotte. Choisir, disait André Gide, c’est se priver du reste.

Piccata de ris de veau en carbonara © GP

Service de la volaille © GP

Volaille au jus de truffe © GP

Sur les plaisirs carnassiers, le grand pinot noir les Saintes Claires 2011 des frères Barthelmé au domaine Albert Mann à Wettolsheim joue parfaitement son rôle : enveloppant, soyeux, fruité, séducteur. Et l’on embrayer en douceur sur le cheese cake au munster frais avec ses mirabelles, sa chantilly légère, sur lequel un gewurz allemand en vin de glace 1971 un brin madérisé pourra jouer les habiles curiosités.

Carré d’agneau allaiton © GP

Tranche épaisse de courgette, anguille laquée et aromates © GP

Cheese cake de munster frais aux mirabelles © GP

Avec la ronde des grands desserts classiques – crêpes flambées au kirsch cherry Gaby, hommage au père Massenez, vacherin comme le faisait grand-mère Haeberlin si crémeux, barquette de l’Ill au croquant de nougatine si gourmand ou saint honoré à la mirabelle de saison -, le gewurz VT 2007 des Hugel fera un accord judicieux, épicé, avec ses arômes de rose, de coing et de litchi. Qu’un kirsch de Windholtz à Ribeauvillé ponctuera avec justesse. Voilà une grande maison classique qui fait rimer le mot bonheur avec celui de tradition. Vivent les Haeberlin, vive l’Auberge de l’Ill, vive l’Alsace!

Barquette de l’Ill au croquant de nougatine © GP

Vacherin glacé grand-mère © GP

Crêpe Cherry Gaby © GP

Auberge de l'Ill

rue de Collonges au Mont d’Or
68970 Illhaeusern
Tél. 03 89 71 89 00
Menus : 109 (formule jeunes, moins de 35 ans), 132 (déj. sam., dim.), 195 (dégustation) €
Carte : 180-280 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.auberge-de-l-ill.com

A propos de cet article

Publié le 16 septembre 2018 par

Auberge de l'Ill” : 11 avis

  • Lergenmuller

    Avec ou sans étoile. nous restons fidèles à notre Star de cœur ❤️

  • DEHAUD

    Cela fait dix ans que nous venons tous les week-ends de l’ascenscion a l’auberge de l’ill nous adorons cette grande maison !!! Nous apprécions la grande cuisine concocté par le Chef et toute sa brigade !!! Bravo pour l’accueil qui est très chaleureux !!! Le service est impeccable, très à l’ecoute !!!
    Vivement l’annee prochaine !!

  • Lafond

    Pour moi, comme je l’ai écrit ailleurs, L’Auberge de l’Ill est un rêve triplement étoilé.
    Depuis plus de 50 ans, la famille Haeberlin fait honneur à l’Alsace et à la gastronomie française.
    La distinction des Trois Etoiles sur plus d’un demi-siècle est amplement méritée autant par la qualité, la créativité, l’accueil et le confort de cette magnifique Auberge.
    Notre repas y fut une parenthèse enchantée sans que rien ne vienne ternir notre bonheur. Nous n’avons qu’une envie : y revenir !

  • Petitdemange

    Voilà que du pur bonheur ont est fière d’un si belle établissement dans notre belle Alsace merci à cette grande famille…..

  • David Ling

    Depuis 45 ans je suis emerveille par cette maison, la qualite a l’etat pur, la constance dans l’evolution, l’accueil toujours hors pair. Le gugus qui osait parler de « stagnation » me laisse pantois…

  • Marie-France MOHN

    Une petite rivière qui paresse saluée par les saules pleureurs, une petite barque ondulant dans les roseaux, là se niche la fameuse Auberge de L’Ill, la maison du bonheur.
    Une famille exemplaire et aimante, un personnel charmant,une cuisine sublime, le tout dans un décor souvent rajeuni, avec un raffinement très sûr, l’Auberge est exceptionnelle.

  • Jenn

    Rien à redire, pour nous chaque fois s’est la fête
    Continuez, qualité prix le meilleur étoilé

  • Vrinat Sabine

    Je suis toujours admirative de cette belle maison que j’ai beaucoup fréquenté

  • NEDELEC

    Mon pire souvenir dans un 3 etoiles
    Il ne fait pas confondre tradition et stagnation
    Le rapport qualite prix est catastrophique
    Foie gras d oie en entree et 3 boules de glace en dessert c est pas digne d un 3 macarons michelin

  • Magnifique j’ai connu cette institution il y a bien longtemps, et je vois que vous faites toujours des merveilles …
    continuez à émerveiller les papilles de vos clients

  • GERARD POIROT

    Albert Mann à Wettolsheim

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Auberge de l'Ill