1

Perruche

« Paris 9e: en haut de Paris, chez Perruche »

Article du 26 juillet 2018

Julien Ross et Alexandre Giesbert © GP

Perruche ? C’est « le » lieu tendance du moment, bon, drôle, dans l’vent de l’époque, à ne pas laisser filer, un « rooftop » au sommet du grand magasin du Printemps qui tutoie les monuments de Paris. Sacré Coeur, Opéra ou Tour Eiffel sont ici vos voisins. Il y a, au 9e étage, le bar avec les cocktails malicieux signés de l’expert Nico de Soto, la restauration estampillée Julien Ross et Alexandre Giesbert. Les rénovateurs du Zebra, connus chez Roca puis Daroco, associés ici au duo Gourcuff/Malafosse (Monsieur Bleu, Loulou, et, bien sûr, la toute neuve Girafe) est là, performant comme jamais. Le lieu est jeune, vivant, survolté, très gourmand. Il possède du caractère, du tonus et du peps, se remplit à vitesse grand V. On comprend vite pourquoi.

Ceviche de dorade, concombre grillé, groseilles, pignons de pin © GP

Salade rougette aux anchois et oignons frits © GP

Gaspacho de melon et féta © GP

Il y a le service plein d’envolée, motivé et qui y croit, le public enthousiaste, vite complice et puis les mets malicieux et séducteurs qui se nomment gaspacho de melon, féta et mélisse, salade rougette, vinaigrette aux anchois et oignons frits, (bien joli) ceviche de dorade avec concombre grillé, groseilles et pignons de pin, et qui font des entrées toniques, très séductrices. Le (splendide et si moelleux) gravlax de saumon au coulis d’herbes s’accompagne d’un quinoa à la rhubarbe, le bar en cocotte de légumes croquants. Les raviolis à la ricotta au beurre de sauge et citron viennent de chez le copain Giovanni Passerini. Bref, tout cela charme sans mal, escorté de vins rieurs, comme l’exquis rosé « la vie en rose » du château Roubine, frais et acidulé comme un bonbon anglais.

Gravlax de saumon, coulis d’herbes © GP

Bar aux légumes croquants © GP

Raviolis de Giovanni à la ricotta, citron, beurre de sauge © GP

En dessert, on ne loupe pas la coupe Perruche, une superbe glace gianduja et vanille, avec crème fouettée, caramel, sauce chocolat, cookie cassé. Démoniaque! Mais les fraises avec leur chantilly à la fève Tonka ne sont pas mal non plus. Voilà un lieu rare, à part, qui va faire un tabac, idéal pour lutter contre la morosité et la grosse chaleur.

Coupe Perruche © GP

Une table dans la nuit © GP

Perruche

2 rue du Havre (9e étage du Printemps du Goût)
Paris 9e
Tél. 01 42 82 60 00
Carte : 45-65 €
Horaires : 9h35-2h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Havre-Caumartin
Site: perruche.paris

Perruche” : 1 avis

  • Déjeuner ce jour. Service attentionné, mets délicieux.
    Déjà fait la remarque il y a quelques semaines : aucun accompagnement avec l apéritif ( 2 coupes pour 46 € toit de même) . On nous a proposé la corbeille de pain (très bon par ailleurs)… Cela ne me semble pas au niveau sur ce plan là. Sinon ok.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Perruche