Villa Mirasol

« Mont-de-Marsan : le charme de la Villa Mirasol »

Article du 14 juin 2018

L’hôtel © GP

Sur son bord de rivière, face au pont de la Midouze, qui sépare Mont de Marsan en deux, cette demeure millésimée 1912, reprise par deux esthètes, Patrice Arnegau et Etienne Clauzel, a trouvé une vie neuve : hôtel de grand charme, faisant partie de la chaîne des Collectionneurs siglée Alain Ducasse, lieu d’art plus plus moins ancien (des vitraux splendides, des sculptures prêtées par le musée local, un bien bel escalier, des tableaux années 1920 ou 1940 sur le thème de la corrida) et contemporain, avec un mobilier high tech de type scandinave (dont des chaises Fritz Hansen), mais aussi table de bon aloi et bar ouvert.

Salon d’accueil © GP

Les salons ont le chic lumineux, le bar possède des airs années néo-1960, la salle de restaurant, avec ses grandes baies donnant sur la rivière, se prolonge d’une terrasse. On y ajoute la cuisine fine, précise, malicieuse, enracinée, d’Armando Nogueira, aux racines portugaises, passé notamment chez le Landais de Paris Alain Dutournier. Sans omettre une cave de choix avec une collection de vins jouant crânement la carte du Sud-Ouest et des Landes, avec des incursions en Espagne.

Velouté de petits pois aux crevettes © GP

Cagouilles, sablé au brebis, champignons blonds, persillade © GP

Bref, on aura aisément le coup de cœur pour ce lieu assez magique, très gourmand, et qui ne fait guère payer cher les plaisirs qu’il offre. Les menus sont fort bien pondus, y compris celui de semaine à 21 €. On aimera en tout cas les jolies variations régionales que constituent le velouté de petits pois aux crevettes blanches de l’estuaire de la Gironde – qui se croquent comme des bonbons -, les cagouilles de Bousticot avec leur sablé au fromage de brebis, leurs champignons blonds, leur persillade. Sans omettre le « houmous » landais en amuse-gueule.

Lieu jaune, petits pois à la française, laitue, émulsion de haddock fumé © GP

Épaule d’agneau, polenta de maïs, berlingots de champignons © GP

Comme d’ailleurs le lieu jaune avec ses petits pois à la française, avec laitue, émulsion de haddock fumé ou l’épaule d’agneau Manex des Pyrénées tête noire, son escaoutoun landais (une polenta de maïs grand roux), les berlingots de champignons. En dessert, le vrai « russe » comme à Dax, avec sa crème légère au miel et sa crème glacée à l’arbousier est à se pourlécher. Ainsi d’ailleurs que le pain de Gênes à la noisette, avec son crémeux cacahuète et sa jolie glace aux noix.

Russe, crème légère au miel crème glacée à l’arbousier © GP

Pain de Gênes à la noisette, crémeux cacahuète, glace aux noix © GP

Côté vins, le blanc les Pentes de Barène et le rouge la Bastide de Foudousse mettent vaillamment les Landes à l’honneur. Réservez !

La villa © GP

Villa Mirasol

2 boulevard Ferdinand de Candau
40000 Mont-de-Marsan
Tél. 05 58 44 14 14
Chambres : 120-145 €
Menus : 17 (déj.), 21 (déj., sem.), 33, 44 €
Carte : 38-65 €
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche soir
Site: www.villamirasol.fr

A propos de cet article

Publié le 14 juin 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Villa Mirasol