Cagnes-sur-Mer : le Cagnard, c’est tout un art

Article du 15 mai 2018

Sami Bougdim, Gregory Cousaert et David Beauvais © AA

Retour au Cagnard, si charmeur sur les hauts de Cagnes-sur-Mer, pour notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost…

Le salon cheminée © AA

Prisé depuis longtemps du monde des arts, le vieux bourg médiéval du Haut de Cagnes aspire à la tranquillité et donne de l’inspiration aux uns comme aux autres. Il règne comme un parfum de merveilleux au détour de ses ruelles et de ses vieilles pierres. Le Château Le Cagnard en est son expression la plus imagée. Propriété de famille Ivarsson, membre de Phoenix Hotel Collection et dirigée par Grégory Cousaert, c’est une hôtellerie de charme dont la suite Picasso exprime l’excellence.

Crémeux yuzu et avocat © AA

Magique est son restaurant avec sa terrasse où le ciel, la mer et les collines se rejoignent. Son salon avec ses fauteuils moelleux, ses toiles et sa superbe cheminée est romantique à souhait. Dans cette atmosphère feutrée avec une discrète musique de fond, on peut s’attabler avec le ciel pour témoin quand le toit-plafond à caissons ouvragés coulisse pour le laisser voir apparaître. Le service est emmené avec savoir-faire par Samy Bougdim qu’on connut à la voisine Chèvre d’Or d’Eze.

Truite confite à l’huile, pickles de concombres © AA

David Beauvais, formé à l’école hôtelière de Soissons, chef de partie pendant huit ans à la SBM puis, douze ans, chef du restaurant le Cap au Boucan-Canot à la Réunion, puis sous-chef au Manoir de La Boulaie à Haute-Goulaine, enfin de Jean François Bérard à l’Hostellerie Bérard La Cadière d’Azur, est aux commandes des cuisines. Depuis un an, sa cuisine délicate et raffinée séduit par le choix des produits, le respect des saisons, les cuissons au plus juste et les souvenirs de voyage que distille chacune de ses créations.

Quasi de veau rôti, ris en spirale de spaghetti © AA

Foie gras poêlé au crémeux citron, purée de ziste (peau blanche entre le zeste et la pulpe du citron) et feuille de choux de Bruxelles, truite confite à l’huile, pickles de concombres, noix de cajou, beignet de fleur de courgette, quasi de veau rôti, étonnant ris en spirale de spaghetti, pois chiche en mousseline, avocat crémeux, épaule d’agneau de Provence avec panisse, crème de fane de carotte, jus d’agneau, lait de coco et curry sont à la fois savoureux, riches d’idées, vifs de goût, très réussis.

Mousse caramel et banane © AA

Le chapitre douceurs est pareillement séducteur avec un crémeux yuzu et avocat, chocolat ivoire et noix de coco, meringue suisse, de la rhubarbe confite, mousseline à la violette, biscuit pistache, ou une mousse caramel et banane, espuma chocolat blanc.

Le salon de la suite Picasso ©  AA

Si vous désirez repartir avec des souvenirs plein les plats dans un dépaysement assuré et à deux pas de la Méditerranée, c’est le Cagnard qu’il faut se mettre en mémoire. En prime, on vous proposera de venir vous chercher et vous raccompagner au parking !

Le toit coulissant © AA

Château le Cagnard

54 Rue Sous Barri

06800 Cagnes-sur-Mer

Tél. 04 93 20 73 21

Chambres : 150-800 €

Menus : 72, 110 €

Carte : 83 €

Fermeture hebdomadaire : déj., dim., lundi.

Site: lecagnard.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chambres : de 150 € à 800 €

A propos de cet article

Publié le 15 mai 2018 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !