Le Mermoz

« Paris 8e : le bouchon de Manon »

Article du 25 février 2018

Manon Fleury © GP

La bonne pioche de cette rue proche des Champs ? Ce café années 1920, qui fut jadis un marchand de vins et un bois-charbon, et a été relancé par une bande copains gourmands. Le lieu a gardé son esprit bon enfant, avec ses tables serrées son comptoir, son esprit comme avant. Aux fourneaux, la petite Manon Fleury, formée à l’Astrance, passée aux USA chez Dan Barber, puis en France chez Couillon à Noirmoutier et Semilla à Paris, joue le marché avec envie.

Coques, vierge, bergamote, coriandre © GP

Poireaux rôtis, jaune d’œuf confit, crème d’epinard © GP

En salle, Nicolas Chimot défend les crus d’auteur avec une prédilection pour la Loire dont il est originaire, mais le beaujolais des Marrans et le sylvaner de Stoeffler se sifflent à l’aise. Au programme, des assiettes fines, légères, pleines d’envolée, avec de la verdure un peu partout: poireaux rôtis, jaune d’œuf confit, crème d’épinard, coques avec sauce vierge et bergamote, coriandre et kasha, cabillaud, oignons caramélisés et huile de vanille emballent.

Cabillaud, oignons caramélisés et huile de vanille © GP

Poitrine cochon fermier, carottes et abricots moelleux © GP

La poitrine de cochon fermier caramélisée avec carottes et abricots moelleux met dans le mille. Et, en dessert, le moelleux au citron au yaourt passe tout seul. Le soir, c’est tapas en folie, avec le même allant. Voilà un bouchon moderne qui donne envie de prendre de bonnes habitudes et la vie du bon côté.

Moelleux au citron, yaourt © GP

 

Le Mermoz

16 rue Jean Mermoz
Paris 8e
Tél. 01 45 63 65 26
Carte : 30-50 €
Horaires : 12h-14h30, 18h30-22h
Métro(s) proche(s) : Franklin D. Roosevelt, Saint-Philippe du Roule

A propos de cet article

Publié le 25 février 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Mermoz