> > > > La Table du Crans Ambassador
1

La Table du Crans Ambassador

« Crans-Montana : un « Trident » très gourmand »

Article du 17 février 2018

William Weiss © GP

Sur ce gentil monstre des années soixante dix, qu’on appelle familièrement le Trident, qui fut construit en 1972,  rénové en 2006, avec ses 60 chambres minimalistes, ses 14 appartements privés appartenant à des copropriétaires, réouvert en 2013, qui abrite de grands salons, un spa, un bar, des terrasses sur le lac de Grenon, sans oublier une table sérieuse, on vous a tout dit ou presque.

Tartare de daurade royale royale, mangue/passion et caviar fumé © GP

La direction a changé. Didier Bru, qui a travaillé jadis chez Bernard Giraudel, le magique aubergiste de Trémolat au Vieux Logis, qui est l’archétype du Relais & Châteaux à la campagne et, durant dix ans, dans le groupe Pic, ayant notamment monté, avec David Sinapian, l’exportation du talent d’Anne-Sophie au Beau Rivage de Lausanne, puis au Four Seasons Trinity Church de Londres, a repris en main la maison.

Homard poché, mais, émulsion coco jasmin © GP

Le lieu a le charme moderne (à l’intérieur), offrant pleine vue sur les montagnes, luxe sage, confort paisible, mais aussi gastronomie soignée, sous la houlette du chef William Weiss, alsacien de  Mulhouse, élevé à Thann, formé chez ses parents dans la ferme-auberge Gsang et à l’école hôtelière à Guebwiller. Ce pigeon voyageur de la cuisine, vite parti au Beau Rivage à Condrieu, au Chalet Bouvier aux Deux Alpes, chez Bruno Cirino à l’Hôtellerie Jérôme à la Turbie, chez Joël Robuchon au Métropole à Monaco, à l’Hermitage avec Joël Garault, avant de s’envoler pour l’Australie.

Ris de veau croustillant, gnocchi de patates douces, yuzu et truffe noire © GP

Il se retrouve chez Guillaume Brahimi à Sidney (Guillaume at Bennelong), pendant un an. Ensuite, à Bora Bora, avec Jean-Georges Vongerichten, au Shangri-La à Vancouver, au W à Londres, à la Réserve de Genève, puis des périples en Asie et en Amérique latine. Il en a ramené un goût manifeste pour la cuisine fusion, vive, précise, ludique, qui fuse et ruse à travers épices et condiments piquants. Témoins le tartare de daurade royale, mangue/passion et caviar fumé, le bouillon thaï au roulé de boeuf et foie gras, le homard poché au maïs, émulsion coco/jamin, le ris de veau croustillant avec gnocchi de patates douces, yuzu et truffe noire.

Biscuit à l’huile d’olive et herbes fraîches © GP

On n’oublie pas les desserts fantasques du pâtissier basque Jason Enyaa: biscuit à l’huile d’olive et herbes fraîches ou encore pavlova exotique ne manque pas de peps. Voilà bien « la » table du moment à découvrir à Crans!

Accueil à l’hôtel © GP

Le concierge © GP

Salon d’une suite © GP

La Table du Crans Ambassador

route du Petit Signal 3
3963 Crans-Montana
Suisse
Tél. +41 (0)27 485 48 48
Chambres : 300-1200 CHF (environ : 255-1020 €)
Menus : 120 (dîn.) CHF (environ : 102 €)
Carte : 120 CHF(environ : 102 €)
Fermeture hebdo. : Tous les midis
Site: cransambassador.ch

A propos de cet article

Publié le 17 février 2018 par

La Table du Crans Ambassador” : 1 avis

  • Très bel article
    Félicitations au chef Weiss William

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Table du Crans Ambassador