L’une et l’autre de François Cérésa

Article du 8 février 2018

Marc et Melinda? Une histoire qui dure depuis 35 ans. Médecin, fou de cinéma, il l’a rencontrée jadis dans un Courtepaille près de Saulieu, où elle était serveuse, et ressemblait à Jane Fonda dans les Félins. Il a boxé le malotru qui lui avait fait un croc en jambe et l’a mise dans son lit et dans sa vie. Depuis, le cours des choses a passé, l’histoire s’est déroulée avec force regrets. Mais subitement le couple qui s’ennuie va trouver une nouvelle raison de vivre ensemble avec une Mélinda jeune – la même, mais avec trente ans de moins – qui s’insinue dans la vie de Marc et la pimente. Et ceux ci vont voyager à travers l’Europe des arts, des lettres et des cinéma, sur les traces de Malaparte dans sa ville de Capri, de Modiano jouant Villa Triste à Annecy, d’Hergé et Brel à Bruxelles au Métropole, de Zweig à Vienne au Palais Schwarzenberg. La vie comme un conte ou un scénario à ressort avec des décors adéquats: c’est celle que conte avec drôlerie l’auteur du « Cimetière des Grands Enfants » et de « la Fille aux Cheveux Rouges ». Culture, humour, cinéma, gastronomie – car on boit et mange dans les livres de Cérésa, voilà ce qui vous attend dans ce « road novel », très cinéphilique. Drôle et jouissif, jusqu’au rebondissement final qui vous laisse baba.

L’une et l’autre, de François Cérésa (Editions du Rocher, 18 €, 219 pages).

A propos de cet article

Publié le 8 février 2018 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !