Pierre Orsi, une vie de chef

Article du 23 janvier 2018

Une vie de chef, une vie dans le siècle, une vie de labeur, dé générosité, de compagnonnage et d’amitié: il y a tout cela dans ce gros livre d’heures où un homme se raconte. Pas de recettes, mais beaucoup d’histoires, le coup de chapeau au père, né à Zoza en Corse, pauvre mais fier, doué du sens du commerce, qui cumule les établissements à Lyon, notamment le Café-Comptoir de la rue Tupin, puis s’installe à Poleymieux-au-Mont-d’Or. Le travail-le travail-le travail, dans la lignée de ce père actif et aimant à qui la vie sourit: c’est le leitmotiv en forme de trilogie, de ce futur MOF, doublement étoilé, apprenti et compagnon de route de Paul Bocuse. A la lumière de la disparition de ce dernier, cet ouvrage dense, riche, humain, profondément humain, se lit avec une émotion accrue. La liste des amitiés, des révérences, des hommages tiennent de l’abécédaire: de Roger Roucou (auquel ici, plusieurs fois, on rajoute un « x », comme s’il était plusieurs!) à Alain Chapel, de Jacky Marguin à Gérard Nandron, de Roger Jaloux à Christian Bourillot, c’est toute une époque lyonnaise qui renaît. Mais pas seulement. Pierre Orsi qui vécut aux USA évoque Jean Banchet, Daniel Boulud et beaucoup d’autres. Cela tient de l’album souvenir, du livre de coeur. Collectionneur de vieux grimoires, d’objets de table, passionné par son métier, transmetteur hardi, Pierre Orsi livre son riche témoignage comme un héritage. A ne pas laisser filer!

Pierre Orsi, cuisinier, avec Christophe Magnette et Ghislain Lainé (AVVAE, 276 pages, 45 €)

A propos de cet article

Publié le 23 janvier 2018 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !