Le 360° au Radisson Blu 1835

« Cannes : cap sur le 360° »

Article du 20 janvier 2018

Un hôtel qui change d’enseigne, une table panoramique avec vue sur la Grande Bleue : notre correspondant de la Côte d’Azur est là pour raconter… Prenez date au Radisson Blu !

Le bar terrasse © AA

C’était le Sofitel, puis le White Palm. C’est désormais Radisson Blu 1835 : ce cinq étoiles change d’enseigne, non de style, ni d’esprit. Dirigé par Lionel Servant, en charge de la même marque hôtelière à Nice, avec, en lieutenante zélée, Laurence Lovera, sa directrice des opérations au CV rempli de prestigieux établissements, il a entrepris de donner une nouvelle dynamique au lieu remarquablement placé entre mer et ville. Réputé pour ses thermes marins, son toit-terrasse de 400 m2, abritant une piscine, un solarium, un lounge-bar avec terrasse ouverte et fermée, ainsi qu’un restaurant panoramique, le lieu est tout aussi attractif.

Reynald Thivet, Laurence Lovera et Franck Toulgoat © AA

Le hall du Radisson Blu © AA

Du septième étage, la vue de Cannes, de son vieux port, de sa baie, jusqu’aux îles de Lérins, y est bluffante. La décoration se veut empreinte de sobriété, les assises sont confortables et le petit salon qui domine la mer est un must pour les grandes tablées. Franck Toulgoat, de son approche conviviale, veille au bon accueil de la clientèle et Reynald Thivet, le chef depuis 2003, propose une franche cuisine méditerranéenne teintée d’un brin d’ailleurs. Les idées fusent, rusent, se multiplient avec sagesse.

Haddock fumé au caviar d’aubergine © AA

Noix de saint-jacques dorées au sésame © AA

Avec un saumon mariné au citron farci de caviar d’aubergine et tartare de betteraves en amuse-bouche, puis du haddock fumé au caviar d’aubergine, gribiche aux sucs de betterave, des coques d’œuf brouillé à la truffe, mouillettes au foie gras de canard, ou des noix de saint-jacques dorées au sésame, mousseline de panais et jus perlé, il met dans le mille. On était déjà séduit par la vue, mais dans l’assiette, ce n’est pas mal non plus. Le tartare de loup au wakamé poêlé, le pied de veau aux condiments et câpres capucine, la darne de saumon bio cuit à la vapeur de sel rose, avec sa mousseline à la menthe poivrée, la joue de bœuf à la cuillère, purée de maïs bio crémeuse à la carotte, achèvent de faire bonne impression.

Tartare de loup au wakamé poêlé et pied de veau © AA

Parfait glacé à la poire William © QAA

Quant aux desserts, avec la sphère de chocolat noir, hesperide (baies) et zestes de gingembre confits, le parfait glacé à la poire William, son sablé breton aux amandes, sa crème fouettée à la vanille Bourbon, on est dans la douce simplicité et c’est très bien comme ça. Après avoir dégusté un Château La Martinette, la Tournée des Princes 2012, Côtes de Provence rouge, rien de tel qu’une petite halte digestive sur la terrasse pour rêver de tout et de rien devant les contreforts de l’Esterel.

La terrasse découverte © AA

 

Le 360° au Radisson Blu 1835

2 Boulevard Jean Hibert
06400 Cannes
Tél. 04 92 99 73 00
Chambres : 135 -895 €
Menus : 32 (formule), 42 € (dej. sauf juillet-aout), 50 € (dîner)
Carte : 75 €
Horaires : 12h-14h, 19h-22h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: www.restaurant-le-360.com

A propos de cet article

Publié le 20 janvier 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le 360° au Radisson Blu 1835