Au Soldat de l’An II

« Phalsbourg : le soldat est toujours là ! »

Article du 6 janvier 2018

Georges et Brigitte Schmitt et Bruno Dubois © GP

Fatigué, harassé par toutes les guerres  qu’il a menées pour maintenir en vie son petit empire, le Soldat de l’An 2 est toujours là. Georges Schmitt, atteint par la limite d’âge, assure vouloir vendre, mais n’a pas encore trouvé de repreneur adéquat. On peut donc encore profiter, même si c’est pour un temps limité, du beau décor de cette grange historique près de la porte d’Allemagne, du service malicieux de Bruno Dubois, de la belle cave et des mets délicats.

Cassolette de champignons sauvages comme chez ma mère © GP

Parmi ces derniers, émulsion de topinambours et châtaigne, foie gras en diamant noir, lit de spéculos et confiture de foie gras, escargots à l’ail en fricassée, purée de persil, jus d’ail doux, gnocchi d’Alsace, cassolette de champignons sauvages « comme chez ma mère », servie avec sa sauce au jus de viande et sa purée de pomme de terre, faisan rôti, poire tapée, orange et raisins avec sa cocotte Staub de spaetzle maison aux lardons ou veau en Rossini, avec éclats de truffes et cèpes font merveille.

Faisan rôti, poire tapée, orange et raisins © GP

On ajoute les jolies douceurs, comme le Paris-Brest avec sa mousseline praliné noisette ou la pomme confite au four, avec  crème glacée à l’éclat de nougatine, meringue et miel au romarin, sorbet pomme verte. Le riesling des Mann à Eguisheim et le beaune cent vignes du domaine Germain font des accompagnements de classe. Longue vie au Soldat qui nous émeut encore!

Paris Brest et mousseline praliné noisette © GP

Au Soldat de l’An II

1 route de Saverne
57370 Phalsbourg
Tél. 03 87 24 16 16
Chambres : 185-210 €
Menus : 38 (« enfant »), 39,50 (déj., vin c., café, sem.), 66, 79, 108, 158 €
Carte : 120-150 €
Horaires : 12h-13h, 19h-21h
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi midi, dimanche soir
Site: www.soldatan2.com

A propos de cet article

Publié le 6 janvier 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Au Soldat de l’An II