Bordeaux : un peu de malice grecque à la Kuzina

Article du 30 décembre 2017

Jean-Pierre Xiradakis à table © GP

Cette taverne comme à Athènes, Paros ou Santorin, c’est le rêve grec de Jean-Pierre Xiradakis. L’aubergiste de la rue de la Porte de la Monnaie, qui, du Bar Cave à la Maison Frodon, des Comestibles à la fameuse Tupina, s’est constitué un petit empire de bouche, joue là l’hommage à ses racines. Si l’inspiration de la cuisine, comme d’ailleurs l’adorable serveuse Yro Gripsiou, sont grecques à 100%, le chef est un  jeune lorrain de Nancy (il travailla jadis avec Hervé Fourrière du Capu), ancien second de la voisine Tupina, nommé Johan Chaussetier.

Le décor © GP

Friture de calamars © GP

Croustillants de crevettes © GP

Sous sa houlette, les crevettes croustillantes, la friture de calamars légère, le turbot sauvage pour deux, garni d’un foultitude de jolis légumes (dont d’exquis haricots blancs) et de pleurotes persillées, sont pile poile. On ajoute l’ouzo artisanal, le blanc du graves château Haut-Selves qui passent comme une lettre à la poste.

Turbot sauvage © GP

Ouzo © GP

En dessert, le chou à la crème diplomate et caramel comme la crème pistache sont à retomber enfance. Joli décor contemporain, avec ses chaises métalliques rouges, son long comptoir, ses nappes en papier imprimé amusantes, ses serviettes en tissu. Voilà une maison de coeur.

Chou à la crème et caramel © GP

Crème pistache © GP

Johan et Yro © GP

Kuzina

22, rue de la Porte de la Monnaie
33000 Bordeaux
Tél. 05 56 74 32 92
Fermeture hebdomdaire: dim., lundi.
Menus : 17 (végétarien), 18 (déj.), 27 €
Carte : 40-65 €
Site: www.latupina.com/kuzina-restaurant-bordeaux

A propos de cet article

Publié le 30 décembre 2017 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !