Marseille: un monument retrouvé

Article du 4 décembre 2017

On vous a parlé de l’Intercontinental Marseille à son ouverture. Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, y est retourné…

L’entrée © AA

C’était l’Hôtel Dieu de Marseille, emblématique hôpital de la ville classé aux monuments historiques. La chaine Intercontinental, en le réhabilitant, a donné à Marseille le grand hôtel qui manquait dans sa collection. Situé dans le quartier historique du Panier, de son promontoire, la vue est imprenable sur le Vieux Port et la Bonne Mère. Dès le hall franchi hall, on apprécie la décoration raffinée rappelant l’esprit de la cité.

Vue d’une chambre ©  AA

Une chambre © AA

La notion d’espace règne aux quatre coins des lieux, de la salle de sport, la piscine, les salons, le bar Le Captian, la superbe terrasse où il fait bon s’attabler sous les parasols, la brasserie Les Fenêtres, et jusqu’à l’Alcyone, la table gastronomique menée par Lionel Lévy. Les chambres sont spacieuses avec tout le confort souhaité, salle de bain avec douche et baignoire et literie « number one ». Une terrasse intimiste avec vue carte postale les prolonge.

Terrasse © AA

Bar Le Capian © AA

Le personnel est professionnel et affable, de l’arrivée au départ. Sa directrice, la charmante néerlandaise Madelijn Vervoord, qui est devenue en début d’année directrice générale régionale d’InterContinental Hôtels & Resorts pour Marseille, Bordeaux et Lyon, était dernièrement dans la capitale des gones en vue de l’ouverture fin 2018 du premier hôtel 5 étoiles de la ville comprenant 143 chambres, en lieu et place de l’ancien Hôtel-Dieu. Encore une réussite en perspective et une belle adresse pour les Lyonnais et les amoureux d’entre Saône et Rhône.

Brasserie les Fenêtres © AA

Ambiance du soir © AA

L’Intercontinental Marseille Hôtel Dieu

1 Place Daviel

13002 Marseille

Tel. 04 13 42 42 42

194 chambres : 220-570 €. 15 suites: 1320 €.

Site : marseille.intercontinental.com

A propos de cet article

Publié le 4 décembre 2017 par
Catégorie : Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !