1

La tribu très française de Philippe Alexandre

Article du 3 décembre 2017

« Plus français que les Français« : c’est cela même que seront les juifs de l’Est de la France à l’aube de l’autre siècle. Et que démontre Philippe Alexandre qui rend hommage à sa famille juive lorraine, originaire de Francfort puis enracinée en Moselle à Forbach, ayant fui les Prussiens après la guerre de 1870 (son récit de la débâcle d’alors et des massacres inutiles sont plus réalistes que ceux d’Erckmann-Chatrian). Les Hayem puis les Alexandre choisiront d’être et de demeurer français, avant de songer à l’assimilation et même à la conversion. La tante Fleurette qui accueille ses neveux à Paris sous la IIIe République tentera de les convertir à la culture donc à l’identité française. Mais l’Occupation et le nazisme veillent… Chroniqueur politique tonique (on lui doit un formidable dictionnaire amoureux du genre), auteur de « la Dame des 35 heures » et maints autres ouvrages, Philippe Alexandre s’est penché avec passion sur ses origines, retraçant avec minutie la vie des siens, évoquant les déchirements de la France au moment de l’affaire Dreyfus et l’attitude de son père, Bob, ami d’Aragon, pensant que la conversion lui permettra d’échapper aux persécutions. Billevesées et facéties de l’histoire… Avec ce magnifique témoignage documentaire qui se lit comme un roman, Philippe Alexandre accomplit un devoir de mémoire. Nul doute que, là où ils sont, les siens lui en seront éternellement reconnaissants.

Ma tribu plus que française, de Philippe Alexandre (Robert Laffont,  19 €, 282 pages).

A propos de cet article

Publié le 3 décembre 2017 par
Catégorie : Livres Tags :

La tribu très française de Philippe Alexandre” : 1 avis

  • Nahmias Albert

    Je cours acheter le livre.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !