> > > > Café Pouchkine
2

Café Pouchkine

« Paris 8e : le Café Pouchkine est arrivé ! »

Article du 29 novembre 2017

Andrey et Jenny Dellos © GP

On vous l’avait annoncé avant tout le monde : le nouveau Café Pouchkine ouvre à Paris, sur le modèle de celui de Moscou, place de la Madeleine, à la fois restaurant, bar, brasserie,  boutique, salon de thé, comme une sorte de concurrent franco-russe du voisin Café de Paris, avec ses staffs, stucs, boiseries, miroirs, imités du XVIIIe siècle, ses clins d’oeil aux palais de Pavlosk et de Tsarkoe Selo, reproduisant une sorte de cabinet de curiosités gourmandes avec ses salles différentes, son premier étage chic, son salon secret au 2e, sa terrasse, son coin magasin, son service non stop ou presque.

Blini et caviar © GP

Pelmini au foie gras et cèpes © GP

Aux commandes, Andrey Dellos, fou d’art et collectionneur, franco-russe, venu de Moscou avec son épouse Jenny inaugurer le lieu en beauté. Pour ce repas d’inauguration, mitonné par les équipes franco-russes du Café Pouckine, avec Yohan Moracchini, mais aussi Jérôme Lacressonnière, ex chef de l’étoilé ducassien Beige à Tokyo et chef-directeur de Ducasse Conseil, on a mis les petits plats dans les grands, avec blini et caviar, pelmini au foie gras et cèpes dans un bouillon de boeuf épicé, esturgeon en délicate gelée au caviar d’Aquitaine, millefeuille de hareng mimosa (une réussite rustico-chic), pithiviers (qu’on pourrait nommer koulibiac) de poisson dit Mishka.

Pithiviers Mishka © GP

Millefeuille de hareng mimosa © GP

Et encore boeuf Strogonoff comme à Moscou, écrasée de pommes de terre plus cornichons malossol ou sandre Pojarski avec ses tagliatelle de céleri et son émulsion de sauce tartare. Les desserts, de cette maison très sucrée, signés Nina Métayer, ne laisse pas indifférent: matriochka mandarin coco rose, César façon dôme au chocolat et encore tarte cappuccino à l’orange.

Sandre Pojarski et tagliatelle de céleri © GP

Boeuf Strogonoff et écrasée de pommes de terre © GP

Mais le dessert vedette de la maison restera le medovic, sorte de mille-feuille au sarrasin, très russe, qu’on sert au magasin. Les boissons (grandioses, comme celles du repas d’inauguration: champagne Billecart-Salmon en version vintage 2007, cuvée Louis Blanc de Blancs 2006 ou cuvée Nicolas François 2006, corton charlemagne grand cru de Louis Latour, Calon Ségur en Saint-Estèphe) ou plus russe (vodka Russian Standard). Bref, on ne s’ennuiera pas dans ce nouveau Café Pouchkine qui ouvre à peine.

Tarte cappuccino à l’orange © GP

La boutique © GP

Café Pouchkine

16 place de la Madeleine
Paris 8e
Tél. 01 53 43 81 60
Carte : 30-90 €
Horaires : 7h30-23h
Fermeture hebdo. : Dimanche soir
Métro(s) proche(s) : Madeleine
Site: www.cafe-pouchkine.fr

Café Pouchkine” : 2 avis

  • Yohann Marraccini et non Yohan Maracchini !

  • Nahmias

    Une levée de rideau très réussie au Café Pouchkine Madeleine. La salle et la cuisine avaient du talent.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Café Pouchkine