Paris 18e : les vertus du Bouillon Pigalle

Article du 3 décembre 2017

 

Ambiance © GP

Le menu © GP

Sympa, drôle, vertueux, savoureux et malicieux : c’est la « Coupole » popu du XVIIIe, créée par les frères Moussié – qu’on vit à l’oeuvre au voisin Barbès – en lieu et place de l’ex Chao Ba Café, place Pigalle. Ce qui fut jadis un grand café/brasserie années 1950 avec luminaires d’époque est devenu une sorte de concurrent moderne du Bouillon Chartier.

Céleri rémoulade et sprats © GP

Poireaux vinaigrette © GP

Le cadre sur deux étages, avec ses banquettes rouges, ses nappes plus sets en papier, son rigolo menu à l’ancienne, ses prix tout petits (l’agneau avec ses flageolets à moins de 10 €, les entrées ou les desserts à 3 ou 4 € ou même en dessous, c’est rare!), son service rapide et souriant, ses vins en carafe (comme ce friand gamay de Touraine les Larris) est une réussite.

Tête de veau sauce gribiche © GP

Boeuf bourguignon © GP

Au programme: céleri rémoulade avec ses sprats, poireaux vinaigrette, boeuf bourguignon et coquillettes, blanquette de veau et son riz, tête de veau sauce gribiche, plus, côté douceurs, glace au lait frais, éclair au chocolat et poire belle Hélène qui font d’exquises gourmandises d’enfance. Il y a du bonheur et de la générosité dans l’air. Attention, on ne réserve pas et la queue est parfois longue!

Eclair au chocolat © GP

Le service © GP

Bouillon Pigalle

22 boulevard de Clichy
Paris 18e
Pas de réservation
Fermeture hebdomadaire: aucune.
Carte: 25-30 €.
M°: Pigalle

A propos de cet article

Publié le 3 décembre 2017 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !