2

Bofinger

« Paris 4e : le prix du 1er roman chez Bofinger »

Article du 18 novembre 2017

Le jury © GP

Un prix du premier roman qui se tient le lendemain du Goncourt ? Il faut faire aussi bien … Voilà donc les amis du prix, Joël Schmidt, Gérard de Cortanze, Annick Geille, Jean-Claude Lamy, Jean Chalon, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jean-Pierre Tison, Mohammed Aïssaoui, Christine Ferniot, Michèle Gazier, Philippe Vallet et … moi même, réunis pour désigner leurs lauréats de l’année (un français, un étranger) chez Bofinger.

Foie gras à la fleur de sel et gelée de pinot noir © GP

Gewurztraminer Clos Zisser © GP

La fameuse brasserie alsacienne, qui règne sur la gourmandise de la Bastille avec ses élégances Art nouveau depuis 1864, accueillait les amis de la littérature pour un repas en l’honneur du Grand Est : jolis bretzels chauds en amuse-gueule, foie gras de canard à la fleur de sel et gelée de pinot noir, filet de bar rôti en marinière, blinis de pommes de terre aux herbes, jus de veau perlé et pavé de veau, fricassée de champignons et purée de pommes de terre. Là dessus, les vins des Klipfel-Lorentz de Barr (magnifique gewurztraminer du Clos Zisser, joli rouge barriques) et de Lorentz tout court à Bergheim (riesling Altenberg de Bergheim fin et racé) faisaient des escortes de grand style.

Filet de bar rôti en marinière, blinis de pommes de terre aux herbes © GP

Pavé de veau, fricassée de champignons et purée de pommes de terre © GP

En dessert, une surprise de choix avec une belle omelette lorraine qui était en réalité une superbe omelette norvégienne parfumée à la mirabelle. On ajoute le service de choix et le cocktail d’envergure qui suivait, sucré/salé, pétillant, dans la salle Hansi. Une bien belle entrée en matière pour les lauréats: « Ma Reine » de Jean-Baptiste Andrea (l’Iconoclaste) et « les Bijoux Bleus » de Katharina Winkler (Actes Sud).

Omelette lorraine © GP

Avec Phllippe Vallet et Daniel Picouly © GP

Bofinger

5-7 rue de la Bastille
Paris 4e
Tél. 01 42 72 87 82
Menus : 31 (formule), 38, 59,90 €
Carte : 55 €
Horaires : 12h-15h, 18h30-minuit
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Bastille
Site: www.bofingerparis.com

Bofinger” : 2 avis

  • Depuis cette année, le jury du prix du premier roman se réunit à la Coupole: http://www.gillespudlowski.com/216486/restaurants/paris-14e-quand-la-coupole-accueille-le-prix-du-premier-roman

  • Corniche

    Le petit Bofinger n’est plus vive « Jadis le petit Bofinger. »
    En 1864 Le petit Bofinger s’établit à proximité de la Bastille dans un quartier populaire et propose avec succès une cuisine régionale alscienne.
    Mais c’est pendant l’entre deux guerre que la Brasserie conquière le tout Paris autour de sa coupole art nouveau,de ses murs ornés de frises et de sa cuisine d’inspiration régionale (toujours l’Alsace mais pas que)
    Le succès ne se dément pas : Mitterrand vient y feter son entrée à l’Elysée, on y decerne le prix du premier roman. Apothéose avec la fête des 150 ans en 2014 et un menu à prix serré autour des classiques de la maison.
    Depuis peu, une nouvelle enseigne s’est établie dans les lieux. Laissons le temps à l’équipe de trouver ses marques et de redonner une véritable identité à ce lieu.
    Mais au fait où le Jury du prix du 1er roman se réunit-il M. Pudlowski?

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Bofinger