> > > La Licorne
3

La Licorne

« Lyons-la-Forêt : séjour à la Licorne »

Article du 18 octobre 2017

Façade © GP

Salle à manger © GP

Un village de carte postale, la plus belle hêtraie de France, ses charmeurs alentours, comme le château de Rosay et la romantique abbaye de Mortemer, un passionné qui reprend un hôtel à l’ancienne pour en faire une halte contemporaine : voilà de quoi donner envie de redécouvrir Lyons-la-Forêt, qu’utilisa Claude Chabrol, jadis, comme décor « hyper normand » pour le tournage de Madame Bovary, puis Anne Fontaine pour le « remake » drôlatique de Gemma Bovary.

Une chambre © GP

… et son miroir © GP

Le lieu a du charme, même s’il lui manque ça et là une âme. Les chambres, certes, ont pris un tour sobre et contemporain, avec un mobilier signé Flamant Home Intérieur, et le Spa Nuxe, dédié à la balnéothérapie, avec sa cabine double de massage dans les arbres, offre le « plus » de la maison. Reste que les couloirs ont pris un méchant coup de vieux, la netteté des chambres n’est guère assurée et l’accueil pourrait être aisément plus présent.

Au jardin © GP

Dans la cour © GP

Cabine de massage © GP

Certes, la table vaut le détour (et son étoile). On en reparlera. Mais le lieu manque d’âme, d’accueil, de chaleur, faute d’un propriétaire en place dans la maison: le magnat local et mécène Fabrice Levesque, qui gère, en sus, les Lions de Beauclerc, le voisin Grand Cerf, plus quelques sociétés aux abords, n’est guère là pour tout surveiller, sinon tout rénover. Dommage…

Piscine intérieure © GP

Au salon © GP

 

La Licorne

27 place Isaac Benserade
27480 Lyons-la-Forêt
Tél. 02 32 48 24 24
Chambres : 180-345 €
Site: www.hotel-licorne.com

A propos de cet article

Publié le 18 octobre 2017 par

La Licorne” : 3 avis

  • Frederic

    Cher Monsieur Pudlowski,
    Je termine un séjour de deux nuits à l’hotel Et suis tellement d’accord avec vous. J’aurais aimé vous voir Monsieur Levesque, voire même votre directeur que j’ai cherché désespérément pendant mon week end alors qu’il était là. Le restaurant est en effet de première qualité mais l’hotel Est mal géré, je tiens à votre disposition les photos de ma chambre dont les murs sont dans un état déplorable, dont le canapé est « defonce », dont la salle de bains est au mieux une salle d’eau minuscule et de surcroît sans eau chaude, avec des réceptionnistes soit absentes soit incompétentes et tout ça pour une chambre à plus de 350 euro la nuit … heureusement le spa est la mais en effet Monsieur Levesque il me semble qu’ecouter La critique pourrait faire le plus grand bien à votre établissement. Cordialement

  • Aschenbrenner

    Je ne comprends pas les propos de Levesque : ce que je remarque c’est que la critique rend agressif, je fus client de la licorne dans les années 1970 1980 1990 mais le style ne correspond plus et les prix sont je dirais inabordable pour un consommateur moyen alors réservez vous votre établissement pour une élite ? Dans ce cas vous êtes raciste également puisque ce terme devient d’usage courant salut

  • Levesque

    Voyez vous, Cher Monsieur Pudlowski, je n aime ni l incorrection, ni la suffisance qui amene des propos a connotation raciale et je soutiens l attitude de mes collaborateurs qui ont eu la bonne reaction face a ce genre de mepris culturel qui ne devrait pas exister. Lorsque j ai eu connaissance de la nature de vos propos a votre arrivée le Samedi, le degout m a inonde. Le verbe est beau quand il se nourrit d air, de chaleur et de legerete. Il peut devenir un salmigondis, ou pire, dans certaines conditions. Vous avez eu l accueil que meritait vos propos. Le courroux que vous montrez par la methode de la critique vengeresse, futes vous invite sans avoir prononce le moindre remerciement, n est pas a la hauteur du guide que vous avez ete. Bien a vous

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Licorne