2

Paris 8e : les plaisirs méditerranéens du George

Article du 9 septembre 2017

Le service © GP

Cette belle table italienne, qui fait face à l’Orangerie au coeur du Four Seasons George V, se prolonge d’une belle terrasse sur le patio aux beaux jours. On vous en a évidemment parlé. La maison, imaginée ex nihilo par le créatif directeur général du palace José Silva, lancé par le bouillonnant Marco Garfagnini, prolongé par l’enthousiaste Simone Zanoni, continue sur sa lancée. Le lieu a du chic, le service de l’élégance, la cuisine de la séduction, l’ensemble ne manque ni de brio ni de charme.

Gaspacho © GP

Arancini et tartare de thon © GP

On ne vient pas ici seulement « pour manger », ni voir ou être vu – encore le public de la terrasse intérieure mérite ses paparazzi – mais pour s’imaginer en bord de mer. L’assiette y invite, les amuse-gueule (plaisant gaspacho, arancini de riz en boulette panée revus avec tartare de thon) aussi. La carte fait accomplir le tour de l’Italie, mais pas seulement. Un peu de Grèce, un brin de Portugal, un doigt d’Espagne sont conviés à la fête.

Huîtres et gel de citron © GP

Tatin d’oignons, glace parmesan © GP

Reste que l’Italie se taille la part du lion avec ce qui est ici proposé: « crudo » de sériole marinée, de thon aux truffes, d’huîtres au gel de citron, tortelli à la ricotta et menthe fraîche, risotto (superbe) au safran et sot l’y laisse de volaille. Avec cela un blanc de blanc de Franciarcota, issu de chardonnay, signé Maurizio Zannella, un blanc du Frioul, un rouge de Terre Siciliane, un barbera d’Alba signé Mascarello  jouent les escortes distinguées.

Risotto au safran et sot l’y laisse © GP

Tortelli de ricotta et menthe © GP

On n’oublie pas la superbe tarte Tatin d’oignon avec sa glace au parmesan, ni les beaux poissons, comme la dorade royale cuite au four, présentée dans son jus de cuisson au vin blanc, ou la brillante sole rôtie, sauce vinaigrée au basilic. Mais il y a là aussi des propositions carnassières (entre chevreau et agneau) alléchantes…

Dorade royale cuite au four, jus de cuisson au vin blanc © GP

La nouveauté? Les desserts du maestro pâtissier du palace, qui de l’Orangerie est devenu le maître ès sucré de l’ensemble de la maison: ils brillent de mille feux! Pomme semi confite au gingembre, crème mascarpone, glace vanille, carpaccio d’ananas, citrus et vanillle, sorbet basilic, fraise et meringue genre vacherin contemporain, mais aussi composition au chocolat, déclinaison de noisettes et citron ou encore crème brûlée au fromage avec sorbet mandarine. A fondre!

Sole rôtie, sauce vinaigrée au basilic © GP

Bref, salé ou sucré, solide ou liquide, ce George méditerranéen a plus d’un tour de séduction dans sa besace. En prime: la maison ouvre tous les jours!

Fraise et meringue © GP

Déclinaison de noisettes et citron © GP

Pomme semi confite au gingembre, crème mascarpone, glace vanille © GP

Le George au Four Seasons George V

31, avenue George-V
Paris 8e
Tél. 01 49 52 72 09
Menus : 70 (déj.), 110 €
Carte : 150 €
Horaires : 12h30-14h30, 19h-22h30
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : George V, Alma – Marceau
Site: www.legeorge.com

A propos de cet article

Publié le 9 septembre 2017 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Paris 8e : les plaisirs méditerranéens du George” : 2 avis

  • C’est bien pour cela que l’on parle de plaisirs méditerranéens, et pas seulement italiens!

  • Oblomov

    Aaah le fameux Gaspacho italien….

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !