6

A l'Agneau

« Pffaffenhoffen : au bonheur d’Anne »

Article du 16 août 2017

Anne et Viviane Ernwein © GP

Cette star de la cuisine du pays de Hanau, vous la connaissez déjà : membre des maîtres-cuisiniers de France, finaliste au concours de MOF, ex stagiaire chez Loiseau à Saulieu et Blanc à Vonnas, Anne Ernwein incarne la 7e génération présente en cet Agneau de Pffaffenhoffen depuis 1769. Sa soeur Viviane la relaie au service du vin, donnant de judicieux conseils sur une carte pléthorique recensant à bon prix d’excellents vins de toutes les régions.

Tartelette fine au carpaccio de Grisons, râpée de truffe d’été, œuf dans coque © GP

L’Alsace est, bien sûr, présente, entre muscat (de chez Ruff à Heiligenstein), riesling, pinot gris, gewurztraminer ou pinot noir (version fruitée et naturelle de chez Josmeyer à Wintzenheim). Qui accompagne des mets séducteurs lorgnant souvent côté Sud, comme le pan con tomate au jambon Jabugo, la tartelette fine au carpaccio de Grisons, râpée de truffe d’été, œuf dans coque, noisette et copeaux de vieux parmesan, mesclun ou le dos de merlu de ligne doré aux herbes,  avec son minestrone de légumes aux tomates et girolles.

Dos de merlu doré aux herbes, minestrone de légumes aux tomates et girolles © GP

Il y a encore le suprême de veau cuit à basse température, avec ses ravioles aux truffes, sa Matignon à la fine champagne, ses boutons d’artichaut  et la selle et le carré d’agneau grillés à la sarriette, aigre doux d’agrumes, frites de panisse, millefeuille de légumes confits, précis, fins, savoureux. On y ajoute de craquantes douceurs, comme les choux et les craquelins aux fraises, façon saint honoré aux framboises du pays, avec sorbet et chiboust vanillée ou encore la pavlova meringuée et crémeuse aux fraises, framboises, bleuets et sorbet cassis.

Selle et carré d’agneau grillés à la sarriette, frites de panisse © GP

Assez pour se dire que cette demeure avec sa salle ornée de marqueteries de Spindler, sa façade fleurie et son jardin, providentiel aux beaux jours, mérite plus d’une visite.

Choux et craquelins aux fraises, framboises, sorbet et chiboust © GP

A l'Agneau

3, rue de Saverne
67350 Pfaffenhoffen
Tél. 03 88 07 72 38
Chambres : 71-95 €
Menus : 31, 37, 57, 68 €
Carte : 75 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.hotel-restaurant-delagneau.com

A propos de cet article

Publié le 16 août 2017 par

A l'Agneau” : 6 avis

  • Bernard Kuentz

    Une très belle table avec un rapport qualité prix exceptionnel
    Choix des mets, choix des vins tout etait au top niveau
    Et un accueil parfait
    Bravo

  • GIBAULT stephane

    Effectivement un véritable plaisir pour les papilles cette adresse, sans parler du charme du jardin l’été …. un moment 100%bonheur des sens!!!
    … et trop méconnu !!!

  • LEONHARD Eliane

    Rigueur et savoir faire sont au Rdv dans cette maison de tradition pour émerveiller vos papilles…
    Mérite un détour !

  • Balhuizen Fabio

    Vraiment très sympa et originale.
    A bientôt

  • Balhuizen Fabio

    Bravo Anne,
    Je sais bien que tu es talentueuse.
    J’espère revenir à ta table très prochainement.

    Fabio

  • Excellente adresse. Cuisine rafinée et inventive.

    Une table trop méconnue en Alsace.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

A l'Agneau