> > > > L'Atelier du Peintre
1

L'Atelier du Peintre

« Colmar : le nouvel atelier du peintre est arrivé »

Article du 13 août 2017

Caroline Cordier et Loïc Lefèbvre © GP

Il est le moins médiatique des très bons chefs alsaciens. Et pour cause: il n’est pas alsacien, mais lorrain de Verdun, passé, côté Sud, chez les Pourcel, mais aussi Jacques Chibois, sans omettre la Palme d’Or du Martinez. Avec sa compagne Caroline Cordier, native, elle, de Mulhouse, il a accompli une petite révolution en bouleversant son décor, chic et beau, sur le mode sobre. Moins de tables, plus espacées, plus une « table du chef » dans la cuisine modernisée: voilà ce qui vous attend là désormais, à Colmar, face à la maison natale du peintre Martin Schöngauer, l’auteur de « la Vierge au Buisson de Roses ».

Cromesquis de tête de veau © GP

Le nouveau décor © GP

Dans les assiettes, pas de chichi esthétisant, même si tout régionalisme en est absent, mais des idées nettes, de la fraîcheur, de l’air du temps. On aime, en liminaire les petits cromesquis de tête de veau. On raffole encore des variantes poissonnières et marines, comme le tataki de thon avec ses palets de betterave, crème de sésame et fraîcheur de pomme verte, le dos de bar sauvage à l’oseille, céleri confit et vinaigrette tiède, plus poêlée de framboises: alliances culottées, audacieuses, savoureuses, colorées.

Crevette mi-cuite, glace d’avocat, fromage blanc © GP

En terrasse © GP

Le menu du déjeuner est toujours une grandissime affaire, avec, par exemple, la crevette mi-cuite, sa glace d’avocat, son fromage blanc relevé de pamplemousse et cacahuète, avant le splendide couplet sur le foie de veau tranché et cuit rose, qu’épouse la mousseline de betterave, le beurre noisette au romarin, câpre et melon. On n’oublie pas, in fine, le crémeux chocolat et framboise avec son sorbet vivifiant à l’estragon ou le délice d’abricots pochés avec fromage blanc et sorbet yaourt.

Tataki de thon © GP

Bar à l’oseille © GP

Mais la variation sur le chocolat grand cru n’est pas mal et le Spritz Apérol en guise de frais trou digestif fait très divertissement estival. Le riesling Kanzlerberg de Lorentz, est, en 2007, une grande bouteille pleine d’élégance. On ajoute le service mené avec allant, même s’il pourrait être un poil plus attentif, plus directif pour les vins notamment, l’ambiance conviviale, la gaîté d’un lieu qui fait sa mue. Bref: à redécouvrir séance tenante!

Fondant aux abricots © GP

Un coin de table © GP

L'Atelier du Peintre

1, rue Schongauer
68000 Colmar
Tél. 03 89 29 51 57
Menus : 27 (formule déj.), 33 (déj.), 47, 69, 85 €
Carte : 60-75 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi midi, dimanche
Fermeture annuelle : 3 semaines en août, 2 semaines en février
Site: www.atelier-peintre.fr

L'Atelier du Peintre” : 1 avis

  • Veronique Costeux

    Une très belle adresse ! À conseiller vivement !
    Bravo à vous !
    Une cliente alsacienne

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L'Atelier du Peintre