> > > > Christine Ferber

Christine Ferber

« Niedermorschwihr : les nouveaux labos de la fée Ferber »

Article du 24 juillet 2017

Christine Ferber dans son nouveau labo © GP

Elle a choisi de demeurer dans son village tout en modernisant ses méthodes de travail. Sur 1200 mètres carrés, à deux pas de sa maison, dans un espace clair, fonctionnel, vitré, panoramique, Christine Ferber prépare désormais ses confitures légendaires en admirant le paysage du Sommerberg, la colline vineuse de Niedermorschwihr. Fidèle à elle-même, à ses beaux fruits, ses fraises charlotte, ses cerises de Westhoffen, sa rhubarbe d’Alsace au miel et fleurs d’acacia ou à la vanille, ses oranges maltaises, ses groseilles, son ananas au sureau, ses griottes de variété Chatel Morel, sa gelée de coing aux pétales de rose, ses myrtilles des jardins d’ici, elle produit des confitures comme des chefs d’œuvre sucrés, odorants, si délicieusement naturelles.

Confitures © GP

On y ajoute les neuves rillettes de cochon et de canard mitonnées par son frère Bruno, plus des aigre-doux à assortir avec de délicieux rôtis. En outre, sa boutique, proche de l’église fameuse au clocher vrillé, jadis immortalisé par Hansi, propose pâtisseries locales, bredeles, biscuits et bien sûr le kougelhopf maison aux amandes. Une artiste de son registre.

Christine Ferber au balcon © GP

Christine Ferber

A propos de cet article

Publié le 24 juillet 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Christine Ferber